CONSEILS

Chien qui fugue : comment se comporter ?

chien qui fugue

Il est très angoissant de découvrir que son chien n’est pas là où il devrait être. Nombreux sont les chiens qui profitent de l’inattention ou de l’absence de leur maître pour prendre la poudre d’escampette, générant ainsi parfois plusieurs heures de recherches et d’inquiétude. Pourquoi le chien fugue et que faire pour l’en empêcher, nous vous dévoilons tout ce qu’il faut savoir pour gérer au mieux votre petit fugueur.

Fugue ou manque de rappel ?

Avant d’entrer dans le vif du sujet, il est primordial de bien distinguer un chien qui cherche à s’enfuir à tout prix, d’un chien qui ne revient pas quand vous l’appelez. Dans le deuxième cas, il s’agit principalement d’un manque d’éducation. Le chien n’en fait qu’à sa tête et risque de se perdre s’il ne sait pas retrouver son chemin.

Un chien ayant tendance à fuguer recommencera plusieurs fois et se montrera extrêmement borné et malin pour arriver à ses fins. Il sera ainsi capable de creuser sous une clôture, de sauter par dessus un portail ou encore d’ouvrir un fenêtre ou une porte. C’est ce qui rend la fugue difficile à gérer.

Pourquoi le chien fugue ?

Il existe de nombreuses raisons qui peuvent pousser votre chien à fuguer. Il est important de déterminer quelle est cette raison afin d’empêcher une nouvelle fugue. La fréquence et la période de fugue peuvent vous donner un premier indice. Conjuguées aux différents scénarios listés peu après, vous serez à même de mettre en place un plan anti-évasion efficace.

Son environnement

Si le chien est enfermé toute la journée ou qu’il est seul trop longtemps, il peut finir par s’ennuyer et à chercher à sortir pour se dégourdir les pattes et jouer, ou pour rejoindre d’autres personnes ou d’autres chiens. Il en sera de même s’il est retenu dans un terrain, que celui-ci soit petit ou très vaste. En effet, le chien a besoin de sortir de son territoire et de découvrir de nouvelles odeurs, de rencontrer d’autres êtres vivants mais aussi de passer un moment privilégié avec son maitre.

Le chien fugueur peut également souffrir d’anxiété et sortir pour tenter de rejoindre son maitre s’il vit mal la séparation. Si un nouvel arrivant à fait son apparition dans la maison (bébé ou autre animal de compagnie) ou s’il vient d’arriver dans une nouvelle famille, le chien peut se sentir délaissé ou perdu et aller chercher ailleurs ce qu’il lui manque.

Il se peut également que des chiennes en chaleur se trouvent dans les environs et que votre chien, s’il n’est pas castré, tente de les rejoindre.

Son tempérament

Si votre chien est un grand gourmand (ou s’il n’est pas suffisamment nourrit), il peut essayer de se rendre dans le voisinage pour suivre une odeur alléchante, faire les poubelles, ou pire chaparder une poule.

Une fugue peut survenir en cas de bruit fort et soudain comme un feu d’artifice, un fort orage ou un coup de feu lors de la saison de la chasse. Si votre chien n’est pas habitué à un environnement bruyant et à tendance à être un peu peureux, il risque de s’échapper. Ce type de fugue est assez reconnaissable car elle n’arrive qu’une fois ou deux et n’est pas régulière.

Sa race

Plus le chien est grand (voici une liste non exhaustive de grands chiens), plus le risque de fugue est important. De part sa taille, un grand chien pourra plus facilement sauter une clôture ou ouvrir une porte.

Certaines races de chien ont également des prédispositions à la fugue comme les chiens nordiques tels que les huskys ou les chiens-loups. Ils sont par nature indépendants et aventureux, ce qui les pousse à quitter le domicile pour arpenter un plus vaste territoire.

Les chiens de chasse tels que les beagles, les épagneuls, les jack russell ou les braques auront eux tendance à se laisser guider par leur instinct de chasseur et à partir à la recherche d’une proie.

Que faire pour l’empêcher de fuguer ?

Une fois que vous avez déterminé la raison de la fugue de votre chien, vous allez pouvoir empêcher une future fugue en adaptant votre maison et vos habitudes voire en retravaillant l’éducation de votre chien.

Revoir l’éducation

Plus un chien est jeune plus il sera facile de l’éduquer, mais l’éducation peut se faire à tout âge. Si votre chien souffre d’anxiété et à des difficultés à se séparer de vous, habituez-le à passer un peu de temps loin de vous dans la maison. Par exemple, lorsque vous êtes dans le salon mettez-le dans le jardin et inversement. Rallongez le temps progressivement jusqu’à que votre absence ne soit plus synonyme d’angoisse. Vous pouvez également laisser la radio allumée pour qu’il puisse entendre des voix humaines afin d’alléger sa solitude. N’hésitez pas à lui laisser des jouets pour l’occuper durant ce laps de temps.

Si la raison de sa fugue est plutôt d’ordre alimentaire, il sera nécessaire de revoir la quantité de ses rations à la hausse. Évitez également de lui donner à manger à heure fixe. Ainsi il sera moins tenté de s’enfuir, de peur de rater l’heure du repas.

En cas de peur dû à des bruits, ne consolez pas votre chien. Cela le convaincrait que sa peur est fondée. Au contraire, agissez comme si de rien n’était et donnez lui des friandises pour qu’il n’assimile pas ces bruits à quelque chose de négatif. L’orage est par exemple une source de stress chez les chiens et dans cet article vous obtiendrez des conseils pour le déstresser.

Si la fugue est poussée par l’instinct de votre chien (husky ou épagneul), l’éducation devra tourner autour du rappel. Un apprentissage qui peut prendre plusieurs mois et peut être difficile si le chien est adulte. Il consiste en des exercices de marche en laisse et de rappel très poussés.

Fermer le terrain

Que vous viviez à la campagne ou en ville, votre terrain doit être parfaitement clos. Vérifiez que le grillage n’est pas troué et qu’il couvre bien tout le périmètre jusqu’au sol. Si votre chien à tendance à creuser pour s’enfuir, prolongez le grillage sur 50 cm au sol vers l’intérieur du terrain. Le chien ne pourra plus creuser contre la clôture et se découragera.

Si vous avez un grand chien, adaptez la hauteur de votre grillage en fonction. Un grand chien peut sauter jusqu’à 2m50. Vous pouvez également prévoir un retour vers l’intérieur afin d’empêcher le chien de passer s’il tentait de sauter.

Il existe également des clôtures anti-fugue qui émettent un fort signal lorsque le chien s’approche trop près et qui ne s’arrêt que lorsqu’il s’éloigne.

Fatiguer votre chien

L’une des solutions pour éviter la fugue est de fatiguer votre chien. Une courte promenade ne suffit pas à lui permettre de se dépenser et de répondre à ses envies de découvertes et de jeu. Si vous êtes amateur de footing, emmenez-le avec vous. Sinon, faites de longues promenades et prenez avec vous une balle à lancer ou un jouet à tirer afin qu’il puisse jouer avec vous et dépenser ce trop plein d’énergie. Vous pouvez également vous inscrire à des sessions d’agilty, vous améliorerez ainsi son dressage tout en partageant ensemble un moment de complicité. Votre chien n’aura plus ni l’envie, ni l’énergie de fuguer.

Équiper votre chien

Si malgré toutes vos précautions vous craignez que votre chien ne récidive, vous pouvez opter pour un médaillon qui vous permet de le géolocaliser. Ainsi, en cas de nouvelle fugue, vous pourrez retrouver votre chien beaucoup plus rapidement et plus facilement. Un gadget qui vous apportera une tranquillité d’esprit supplémentaire.

Pensez également si ce n’est pas déjà fait à pucer ou tatouer votre chien afin que vous puissiez être contacté si votre animal est ramassé. De la même manière, assurez-vous qu’il porte toujours un collier et une médaille avec vos coordonnées.

Une autre solution consiste à stimuler votre chien avec un collier de dressage spécifique. Il suffit que votre animal porte cet accessoire autour du cou et, vous pouvez le stimuler à obéir à vos ordres à distance.

Être patient

Un chien fugueur peut être difficile à gérer au quotidien et demande un investissement en temps et en énergie plus important. Mais ne laissez pas tomber et soyez patient et aimant. Pour sa sécurité et celle des animaux et des personnes alentours vous devez faire ce chemin avec votre chien afin d’endiguer le problème. Prenez le temps d’éduquer votre chien et passez du temps avec lui. Laissez-lui toujours une place au sein de votre foyer et soyez attentif aux signes avant coureurs.

Nos conseils pour retrouver un chien qui fugue

Lorsqu’un chien fugue, on s’imagine le pire : un accident de la circulation, une morsure, une bagarre entre chiens, un animal blessé. Un chien fugueur peut être une menace pour les autres et pour lui-même. Plus le temps passe, plus les risques sont importants. C’est pourquoi il est important d’agir vite et avec méthode.

Les 2 premières heures de fugue

Si vous découvrez que votre chien a fugué, faites aussitôt le tour du voisinage sur un rayon d’environ 3 km et prévenez vos voisins. Son instinct n’est pas de courir à plusieurs kilomètres dès qu’il quitte la maison, mais de trotter aux alentours. Un chien livré à lui-même attire toujours l’attention de quelqu’un, n’hésitez donc pas à demander aux passants et aux commerçants s’ils ont aperçu le vôtre.

Après 3 heures de fugue

Si au bout de quelques heures vous n’avez pas retrouvé la trace de votre fidèle compagnon à quatre pattes, contactez les vétérinaires de votre zone ainsi que la fourrière et la SPA la plus proche. Il est conseillé à ce stade de préparer des affichettes pour indiquer la perte de votre chien et de les accrocher à intervalles réguliers dans un large rayon autour de votre domicile. N’hésitez pas à diffuser l’information sur les réseaux sociaux, notamment Facebook. C’est un bon moyen de prévenir un grand nombre de personnes habitant près de chez vous très rapidement et efficacement. N’oubliez pas de mettre une à deux photos en couleurs de votre animal afin qu’il puisse être facilement reconnaissable.

Attraper le fugueur

Si vous apercevez votre chien et que vous êtes en voiture, dépassez-le de quelques mètres et descendez. Vous pourrez ensuite l’appeler en lui faisant signe de venir. Votre ton doit être égal à celui que vous pourriez adopter durant une promenade tranquille. Surtout n’élevez pas la voix pour ne pas le faire fuir ou lui envoyer un mauvais message. Revenir vers vous ne doit pas être une punition. Dans tous les cas, ne courez pas vers lui car il partirait en sens inverse.

Que faire si l’on ne retrouve pas le fugueur ?

Il n’y a malheureusement rien de plus à faire à part attendre. S’il s’agit de sa première fugue et que rien de grave ne lui est arrivé, il reviendra au bout de quelques heures à moins qu’il ne se soit perdu. Si votre chien à l’habitude de fuguer cela peut prendre plusieurs jours avant qu’il ne rentre.

À son retour, ne le grondez surtout pas et accueillez-le à bras ouverts. Comme nous vous l’avons dit plus haut, revenir vers vous ne doit pas être perçu comme quelque chose de négatif. Si vous le gondez, il ne comprendra pas que c’est à cause de sa fugue mais il pensera que c’est parce qu’il est revenu. Cela pourrait le pousser à fuguer à nouveau ou à ne pas revenir la prochaine fois.

Ajouter un commentaire