Mon chien mange mes chaussures : pourquoi et comment faire cesser ce comportement ?

Vous rentrez du travail et, en guise d’accueil, vous trouvez… vos chaussures en lambeaux dans l’entrée ! Ainsi que votre toutou, qui vous guette d’un air penaud… Mais pourquoi, pourquoi votre chien s’en prend-il à vos chaussures dès que vous avez le dos tourné ? Qu’est-ce qui explique son comportement et surtout, comment le faire cesser ?

Pourquoi mon chien mange-t-il mes chaussures ?

L’anxiété, l’ennui, la frustration… Selon le caractère de votre toutou, plusieurs raisons peuvent l’amener à s’en prendre à vos pantoufles ou à vos tennis préférées. Voilà les différents profils de chiens « mangeurs de chaussures ».

1. Le chien angoissé

Les bébés ne sont pas les seuls à souffrir d’angoisse de la séparation ! Certains chiens aussi peuvent être affectés de ce syndrome qui les fait paniquer dès lors que vous les laissez seuls, soit parce qu’ils n’y ont jamais été habitués, soit parce qu’ils appartiennent à une race qui supporte très mal la solitude. Dès que la porte se referme sur vous, c’est la panique ! Imprégnées de votre odeur, vos chaussures deviennent alors non seulement un signe tangible de votre présence, mais aussi un exutoire parfait pour tromper l’angoisse.

Comment réagir ?

Si votre chien mange vos chaussures dès qu’il se retrouve tout seul, il faut prendre le problème à la racine, c’est-à-dire l’habituer à la solitude :

  • certaines races s’y prêtent mieux que d’autres (le Yorkshire, le Pékinois, le Coton de Tuléar…). Si vos occupations vous conduisent à passer beaucoup de temps à l’extérieur, tenez-en compte lorsque vous choisissez le chien qui partagera votre vie. Par exemple, les Beagles, Bergers des Shetland ou Bichons maltais ne sont pas voués à la solitude.
  • L’apprentissage de la solitude fait partie du dressage du chiot. Plus vous vous y prendrez tôt, plus l’animal tolérera facilement votre absence. Au départ, ne le laissez pas seul trop longtemps. Augmentez la durée de vos absences au fur et à mesure.
  • Faites en sorte d’associer votre départ à un événement positif pour le chien : autorisez-le à se coucher dans un lieu qui lui est habituellement interdit (à vous de voir…), offrez-lui une friandise, laissez-le en compagnie de son jeu préféré…
  • N’encouragez pas votre chien à faire de votre retour à la maison un moment de fête. Il est naturel que l’animal se réjouisse dès qu’il vous voit rentrer, mais n’en faites pas trop. Votre toutou doit comprendre que son bien-être n’est pas exclusivement lié à vos apparitions, et qu’il peut également se sentir parfaitement heureux même quand vous n’êtes pas là !
  • De même, ne lui faites pas de câlin lorsque vous vous en allez. Ignorez-le purement et simplement. Un simple « au revoir », en marquant votre départ, pourrait suffire à déclencher le drame de la séparation.
  • Sécurisez votre intérieur avant de partir : fermez la porte des pièces où vous ne voulez pas que votre chien se rende, pensez à mettre certains objets hors de sa portée. Non seulement vous limiterez les dégâts, mais, dans un espace aux limites clairement définies, l’animal se sentira davantage en sécurité.

2. Le chien qui s’ennuie

Chien qui s'ennuie

Dès que vous vous éloignez, votre chien se sent désemparé. Que faire pour occuper les longues heures d’esseulement qui s’annoncent ? Avec vous, la vie est tellement plus drôle, plus animée. Livré à lui-même, l’animal ne sait vraiment pas quoi faire pour passer le temps

Mais voilà vos pantoufles qui, comme lui, attendent le retour de leur maître. Vos pantoufles, pour votre toutou, c’est un peu une partie de vous-même. La voilà, l’occupation désirée qui lui donnera, en plus, l’impression que vous êtes toujours là ! Il les prend dans sa gueule, les mâchouille, les promène dans toute la maison… ça y est, il s’amuse comme un petit fou ! Et vous, vous en êtes quitte pour vous racheter une énième paire de chaussons…

Comment réagir ?

Pour lutter contre l’ennui de votre chien et l’empêcher, par ce biais, de dévorer vos chaussures pendant votre absence, trois solutions s’offrent à vous :

  1. L’épuiser. Cela veut dire que vous allez devoir vous lever un peu plus tôt que prévu afin d’emmener votre chien faire suffisamment d’exercice pour qu’il se sente fatigué à votre retour à la maison, et profite de votre absence pour faire un petit somme.
  2. L’occuper. C’est-à-dire, lui laisser un jeu grâce auquel il ne verra pas le temps passer. Faites preuve d’imagination, car si l’animal est de ceux dont la fantaisie a besoin d’être stimulée régulièrement, il risque de ne pas se contenter deux jours de suite de la même occupation…
  3. Lui offrir un compagnon. Attention toutefois, deux chiens à la maison, c’est parfois trois fois plus de bêtises… et de chaussures en moins !

Bon à savoir :

Certaines races supportent mieux que d’autres les « temps morts » dans leur emploi du temps. C’est le cas, par exemple, du Dogue allemand, du Cavalier King Charles ou du Bulldog. Attention, cela ne veut pas dire que ces toutous n’aiment pas jouer, ou n’ont pas besoin d’exercice, mais qu’ils sont capables de tolérer l’absence d’activités pendant une partie de la journée.

3. Le chien frustré

Les chiens, comme les humains, sont la proie d’émotions diverses. Et s’ils n’ont pas appris à les maîtriser quand ils étaient petits, ils risquent, à l’âge adulte, de se transformer en véritables terreurs. Comme des enfants gâtés, ils ne supporteront pas que vous fassiez obstacle à leur volonté et s’en prendront au premier objet qui traîne dans le coin : comme par hasard, vos chaussures… une façon comme une autre de vous rappeler qui est le maître, tout en se vengeant !

Bien entendu, il n’est pas question de vous laisser faire. Non seulement parce que vous tenez à votre paire de mocassins, mais aussi parce vous souhaitez un petit compagnon à quatre pattes serein et équilibré.

Comment réagir ?

Si votre chien se venge sur vos pantoufles chaque fois que vous lui refusez quelque chose, le problème qui se présente est une question d’éducation. Autrement dit, vous allez devoir redéfinir les règles, et les imposer, avec le plus de douceur possible afin de ne pas aggraver les choses.

  • Ne punissez pas votre chien qui vient de déchiqueter vos chaussures, ne vous montrez ni violent ni agressif. Incitez-le plutôt à se calmer en lui parlant fermement et en l’incitant à s’assoir ou à se coucher.
  • Reprenez son éducation en main : insistez pour qu’il fasse les choses exactement comme vous le lui demandez, y compris les petits détails du quotidien. C’est probablement parce que vous avez trop gâté votre toutou qu’il se croit tout permis.
  • Lorsque l’animal vous semble excessivement nerveux, emmenez-le faire une promenade afin qu’il puisse décompresser et « passer ses nerfs » ailleurs que sur vos chaussures.
  • Peu à peu, le caractère de votre chien s’améliorera. N’hésitez pas à encourager ses efforts en le récompensant et en lui manifestant clairement votre approbation dès que l’occasion se présente.

Bon à savoir

Si vous cherchez un chien naturellement docile, doté d’un bon caractère et qui sera facile à éduquer, adoptez un Labrador, un Berger allemand ou un Caniche plutôt qu’un Jack Russel, un Teckel ou un Pinscher nain, des races dont les représentants sont souvent extrêmement têtus !

Mon chien mange mes chaussures : à ne pas faire

Vous êtes exaspéré, et on le comprend. Car c’est la troisième paire de chaussures que votre chien vous abîme ce mois-ci… à ce rythme-là, vous n’aurez bientôt plus rien à mettre à vos pieds ! Cependant, quelles que soient vos bonnes raisons d’être en colère, ne punissez surtout pas le coupable :

  • Parce que c’est trop tard. Le temps que vous vous en aperceviez, l’animal a déjà commis son méfait. C’est-à-dire, en langage chien, qu’il l’a complètement oublié. Soit vous le prenez sur le fait, soit vous renoncez totalement à sévir.
  • Et même si vous le prenez sur le fait… vous évitez la punition. On ne punit pas un chien parce qu’il se sent seul ou s’ennuie, et cherche à rétablir le contact avec vous par l’intermédiaire de vos chaussures. On ne punit pas non plus un chien frustré qui a besoin de se défouler ou d’imposer sa loi. Dans tous les cas, on lui montre que son attitude ne lui vaut pas le résultat escompté (vous garder à la maison, attirer votre attention, vous imposer sa loi).
  • Parce que ça ne sert à rien. Punir votre chien parce qu’il a mangé vos chaussures ne l’empêcherait pas de recommencer dès que vous auriez le dos tourné. Il sera bien plus productif de résoudre le problème à la racine, comme expliqué ci-dessus.
  • Ou alors, encore plus efficace, de tout simplement penser à ranger vos chaussures lorsque vous vous absentez…

Chien mangeur de chaussures, quelques astuces supplémentaires

Pour aider votre toutou à faire la différence entre les objets qu’il peut mordre et ceux qui lui sont interdits, vous pouvez également :

  • Remplacer votre chaussure par un jouet à mâcher lorsque vous le prenez en flagrant délit d’attaque contre vos chaussons
  • Récompenser l’animal lorsqu’il fait le bon choix de lui-même, c’est-à-dire attrape son os en caoutchouc plutôt que vos pantoufles dès lors qu’il a besoin de se défouler
  • Si votre chien mange de préférence vos chaussures (ou vos chaussettes), c’est sans doute, comme on l’a expliqué ci-dessus, lié à un problème affectif (l’animal cherche votre présence dans la chaussure). Une bonne solution consiste donc à imprégner ses jouets à mâcher de votre odeur… par exemple, en les laissant mariner une nuit à l’intérieur de vos chaussures !

En un mot, aidez votre chien à se sentir bien dans ses baskets et il cessera de détruire les vôtres…

Informations sur l'auteur

Le Spécialiste Canin

Spécialiste Canin, alias Cédric, est le responsable de Blog Canin. Pour partager sa passion des chiots et des chiens, Cédric a décidé d'ouvrir ce site animalier. Vous y trouverez de nombreux conseils, tutoriels et comparatifs pour en savoir plus sur nos amis les chiens, apprendre à bien s'en occuper ou encore comment bien les nourrir et quels accessoires choisir.

Ajouter un commentaire