Maladies des yeux chez le chien : détecter un trouble oculaire

problèmes oculaires chien
Avatar
Rédigé par Le Spécialiste Canin

Une fragilité fréquente chez les toutous concerne leurs yeux. Les chiens peuvent être touchés par un grand nombre de troubles oculaires : yeux rouges, œil qui coule, collé ou fermé, yeux douloureux ou encore écoulement de pus et peau sur l’œil. Si certains de ces problèmes ophtalmologiques sont presque inoffensifs, d’autres, plus sévères, peuvent entraîner la cécité partielle ou totale de votre chien. Il convient donc d’agir vite, dès les premiers signes.

Quelles sont les principales maladies des yeux chez les chiens ? Pourquoi un chien a-t-il du pus dans ses yeux ? Comment identifier une conjonctivite chez le chien ? Quelles sont les races canines les plus sujettes aux troubles oculaires ? Découvrez la liste des maladies des yeux chez le chien à connaître : causes, symptômes et gravité.

Maladies des yeux chez le chien : détecter un trouble oculaire

Le chien est bien connu pour être le meilleur ami de l’homme et son plus fidèle compagnon. Plusieurs études le démontrent : les chiens ont des effets positifs sur le physique et le mental. Seulement, avoir un chien implique un certain nombre de responsabilités. Si votre chien tombe malade ou à des problèmes de santé, il faudra le soigner. Dans le cas lors d’un problème ophtalmologique, la consultation d’un vétérinaire s’avère nécessaire.

De manière générale, la plupart des maladies des yeux chez le chien s’apparentent à celles que nous pouvons rencontrer.

Il est  important de savoir reconnaître les principaux signes pour réagir vite

En vous réveillant le matin, vous constatez que le regard de votre chien a changé ? Prenez le temps de voir de quoi il s’agit. Les premiers signes peuvent sembler peu importants mais révèlent souvent un début de maladie. Vous devez alors agir dès les premiers signes.

En tant que maître, il est donc important de savoir reconnaître un trouble oculaire chez son toutou. Les signes les plus courants sont :

  • Les yeux rouges.
  • Les paupières enflées.
  • Un larmoiement excessif.
  • L’œil fermé totalement ou partiellement.
  • Il se peut aussi que votre chien se gratte souvent l’œil.

Les symptômes les plus fréquents qui indiquent que le chien a un problème au niveau de l’œil

Les troubles oculaires canins sont majoritairement liés à un problème local. Ils peuvent résulter de :

  • Une malformation congénitale.
  • Une infection bactérienne ou virale.
  • Une irritation due à la présence d’un corps étranger.
  • Un choc physique.
  • Une allergie.
  • Une maladie.

Par exemple, si votre chien a les yeux rouges, c’est un signe que le pourtour de son œil subit une inflammation. Cette dernière peut être due à de la fumée, à du sable, à des poussières ou à un épillet. Les yeux rouges peuvent aussi résulter d’une allergie ou d’une blessure locale (griffure ou brûlure).

Un larmoiement excessif de votre chien peut se traduire par une conjonctivite, une irritation locale ou encore une maladie neurologique. Notez toutefois que les écoulements oculaires sont normaux chez les chiens. Les larmes permettent d’hydrater et d’empêcher le dessèchement de l’œil. Là où il faut vous alarmer, c’est lorsque ces écoulements sont abondants.

En ce qui concerne un œil fermé totalement ou partiellement, c’est souvent le signe d’une douleur locale. Les causes sont multiples :

  • Une inflammation de l’uvée.
  • Un ulcère de la cornée.
  • Un œdème au niveau de la paupière.
  • Un glaucome ou autre.

Liste des principales maladies des yeux chez le chien

Comparés à nous, les chiens sont plus exposés aux troubles oculaires. La cause ? Leurs yeux sont plus proches du sol et sont donc facilement exposés aux saletés, aux poussières et aux diverses agressions. De même, ils ne peuvent pas se laver ou se rincer les yeux à la différence des humains, ce qui implique un organe plus sujet aux saletés et donc aux problèmes.

La conjonctive chez le chien

La conjonctivite est une inflammation des conjonctives de votre chien. Elle se traduit souvent par une irritation causée par une bactérie, un parasite ou un virus. Par ailleurs, il se peut qu’elle soit causée par la présence d’un élément allergène.

Facilement détectables, les symptômes d’une conjonctivite sont les suivants :

  • Les yeux du chien sont rouges et irrités.
  • Ses paupières sont enflées.
  • Ses yeux coulent et peuvent présenter un écoulement jaune/vert ou transparent.
  • Votre chien essaie de manière répétée de se gratter les yeux avec ses pattes.

Pour prévenir la conjonctivite, il suffit de nettoyer quotidiennement les yeux de votre chien. Vous devez néanmoins qu’il existe plusieurs cas de conjonctivite. Pour administrer les soins appropriés à votre chien, consultez un vétérinaire.

Le problème de la 3e paupière

La 3e paupière, aussi appelée membrane nictitante, peut être le siège de diverses affections. La plus fréquente est la luxation de la membrane nictitante. Cette maladie entraîne le déplacement de la glande nictitante. Elle sort de sa position normale et se retrouve exposée à l’air et à la lumière. Conséquence ? Vous remarquerez une masse rosée ou rouge, lisse et charnue à l’angle interne de l’œil de votre chien.

Précision : il est assez fréquent que des corps étrangers s’introduisent sous la 3e paupière. Ce fragment végétal frotte sur la cornée, provoquant ainsi un ulcère cornéen.

La cataracte

Comme chez l’homme, le cristallin de l’œil d’un chien est composé d’une lentille naturelle qui permet à l’œil de s’adapter aux différents environnements. La cataracte affecte le cristallin de l’œil de votre chien. Vous constaterez donc une opacification totale ou partielle du cristallin. Généralement, la cataracte survient lorsque votre chien vieillit. Elle peut aussi résulter d’un traumatisme oculaire ou d’un diabète.

Un chien qui a la cataracte souffre d’un voile blanc qui gêne et floute sa vision. Il est important d’agir rapidement, car le risque de cécité est important. Plus vous tardez à prendre en charge la cataracte, plus les risques que votre chien perde la vue totalement ou partiellement sont importants.

Le glaucome

Le glaucome apparaît lorsque les fluides qui circulent habituellement dans l’œil de votre chien ne sont pas évacués ou éliminés correctement. Cet excès d’humeur aqueuse va exercer une pression intraoculaire qui, à son tour, entraînera la dégénérescence du nerf optique. Le glaucome dégrade progressivement les capacités visuelles de votre chien, depuis la périphérie des yeux vers le centre. Il s’accompagne également de douleurs importantes.

Il est important de préciser que les conséquences du glaucome sont irréversibles. Autrement dit, si votre chien perd la vue à cause de cette maladie, il ne pourra plus la recouvrer. Il est donc plus qu’indispensable de réagir rapidement afin de soigner cette maladie. Un traitement médicamenteux ou une chirurgie visant à réduire cette pression peut soulager le chien.

L’ectropion et l’entropion

Ce sont des pathologies caractérisées par un enroulement de la paupière du chien. Il s’agit d’une malformation de la paupière qui peut apparaître après une infection. Bien souvent, cette pathologie se manifeste parallèlement au vieillissement du chien.

Lorsque la paupière du chien s’enroule vers l’intérieur, c’est en entropion. Dans ce cas, les cils se frottent contre le globe oculaire ce qui provoque des larmoiements importants ou des plaies au niveau de la cornée.  En revanche, lorsqu’elle s’enroule vers l’extérieur, il s’agit d’un ectropion. Dans ce cas, le bord de la paupière tourné vers l’extérieur ne touche pas le globe oculaire.

Comment réagir en cas de trouble oculaire chez son chien ?

Bien que le plus souvent bénignes, ces maladies doivent être soignées à temps pour éviter toute complication. Un rendez-vous chez le vétérinaire est donc une étape obligatoire. Ce dernier examinera le chien et vous indiquera le meilleur traitement pour guérir l’animal. En cas d’opération, il peut être utile de souscrire une assurance pour chien afin de vous faire rembourser partiellement ou totalement les frais de cette intervention.

Voici quelques conseils pour savoir comment réagir en cas de trouble oculaire chez son chien.

Faire examiner les yeux du chien par le vétérinaire

Le plus important est de réagir rapidement. Pour ce faire, l’automédication est fortement déconseillé. En effet, l’automédication ne ferait qu’empirer la situation. L’unique chose que vous pouvez faire est de nettoyer les yeux de votre chien avec une compresse et du sérum physiologique. Il en est de même pour les pourtours.

Dans le meilleur des cas, une maladie des yeux provoque une douleur gênante. Dans le pire des cas, elle entraîne la perte définitive de la vue. De ce fait, la consultation d’un vétérinaire est impérative pour soigner comme il se doit votre chien. Seul un vétérinaire peut émettre un diagnostic de l’état de votre chien. Lui seul sera véritablement en mesure de déterminer la maladie qui touche votre chien.

Selon la maladie, commencer un traitement antibiotique ou recourir à une opération

Les solutions sont différentes en fonction de la maladie qui touche votre chien. Par exemple, la conjonctivite se soigne aisément avec un nettoyage quotidien ou un traitement adapté. Les problèmes de la 3e paupière nécessitent par contre une intervention chirurgicale pour retirer le corps étranger et/ou repositionner la glande luxée. Dans le cas d’une cataracte, on préconisera une prise en charge et un traitement rapides.

Le glaucome se soigne soit par une chirurgie, soit par un traitement médicamenteux. Enfin, pour ce qui est de l’ectropion et/ou l’entropion, il est nécessaire de procéder à une intervention chirurgicale. Les buts de cette opération sont de préserver la vue de votre chien, d’éliminer l’anomalie et de réduire son inconfort.

Quelles sont les races de chiens les plus à risques ?

Certaines races de chiens sont plus prédisposées que d’autres à contracter des maladies des yeux :

  • La cataracte touche plutôt les Husky et le Cocker.
  • L’ectropion et l’entropion affectent davantage le Saint-Bernard, le Chihuahua, le Parson Russell et les Jack Russell.
  • Le problème de la 3e paupière concerne principalement le Beagle, le Dogue allemand, le Bouledogue français, le Cocker et le Cane corso.
  • La conjonctivite touche surtout le Mâtin de Naples, le Lhassa Apso, le Carlin ainsi que le Bouledogue français.
  • Le glaucome cible surtout les Caniches, les Chihuahuas, le Golden retriever, le Labrador, le Teckel et l’Akita inu.

Informations sur l'auteur

Avatar

Le Spécialiste Canin

Spécialiste Canin, alias Cédric, est le responsable de Blog Canin. Pour partager sa passion des chiots et des chiens, Cédric a décidé d'ouvrir ce site animalier. Vous y trouverez de nombreux conseils, tutoriels et comparatifs pour en savoir plus sur nos amis les chiens, apprendre à bien s'en occuper ou encore comment bien les nourrir et quels accessoires choisir.

Ajouter un commentaire