La maladie de Cushing chez le chien : symptômes et traitements

Maladie de Cushing

Le syndrome ou la maladie de Cushing chez le chien est une pathologie qui passe généralement inaperçu au quotidien. En effet, d’un part ces signes ne sont pas directement visibles. D’autre part, elles ont tendance à se confondre avec les signes de vieillissement de l’animal ce qui rend quasiment impossible de la détecter sans consultation.

La maladie de Cushing chez le chien est, pourtant, une maladie grave qu’il est important de déceler précocement afin que l’animal puisse bénéficier des meilleurs soins. Qu’est-ce que la maladie de Cushing ? Qu’est-ce qui peut provoquer cette maladie chez un chien ? Comment traiter un chien atteint de la maladie de Cushing ?

On vous donne ici toutes les informations que vous devez savoir sur ce syndrome : les causes, les symptômes et les traitements !

 

Qu’est-ce que la maladie de Cushing ?

La maladie de Cushing est une affection endocrinienne et hormonale très fréquente chez les animaux domestiques notamment chez le chien. Elle répond également à deux autres appellations : l’hypercorticisme et l’hyperadrénocorticism. Elle se traduit par une sécrétion importante de cortisol pendant une durée toute aussi importante. Cet hormone sécrétée par les glandes surrénales est responsable de la métabolisation des lipides, des protéines, des glucides et du système immunitaire de l’animal en général. Plus concrètement, le cortisol aide le chien à lutter contre le stress.

Par contre, l’excès de cortisone va irrémédiablement perturber le fonctionnement normal de l’organisme et provoquer diverses symptômes graves tels que : affaiblissement général, vieillissement prématuré, expositions à diverses maladies et infections.

 

Les causes de la maladie de Cushing chez le chien

La maladie de Cushing chez le chien peut se présenter sous trois différentes formes selon leurs causes :

La maladie de Cushing de type hypophysaire

C’est la forme la plus répandue touchant près de 85 % des cas. Elle est provoquée par la présence d’une tumeur bénigne au niveau de l’hypophyse. A cause de cette tumeur, cette glande va produire plus d’ACTH qu’il faut et donc stimuler la production de cortisol. Résultat, l’organisme de l’animal se trouvera avec un taux très élevé de cortisol dans le sang.

La maladie de Cushing de type surrénalienne

Représentant près de 15% des cas, elle est provoquée par la présence d’une tumeur maligne ou bénigne des glandes surrénales.

La maladie de Cushing iatrogène

Cette dernière forme du syndrome de Cushing est provoquée par la consommation importante et prolongée de médicaments contenant des corticoïdes puissantes.

Prédisposition à la maladie de Cushing chez le chien

En outre, le syndrome de Cushing touche les chiens d’âge moyen et âge de 6 ans à 10 ans. Certaines races ont également une prédisposition pour cette maladie. Tel est le cas des boxers, des beagles, des boston terriers, des teckels, des caniches, des labradors, des yorkshire terriers et des jacks russell terriers.

Maladie Cushing, races prédisposées : caniche

Les symptômes de la maladie de Cushing chez le chien

Bien que les symptômes de la maladie de Cushing chez le chien soient relativement communs, les signes visibles suivants doivent vous interpeller :

Vieillissement prématuré du corps du chien. Son ventre va se détendre et prendre du volume de manière importante.

Dégradation générale de l’état de santé de l’animal avec une perte d’énergie nettement visible. Il vous semblera toujours fatigué et halète.

Apparitions de diverses maladies : diabète sucré, embolie pulmonaire, infection rénale d’un ou des deux reins, inflammation du pancréas… Cette maladie peut même provoquer une paralysie faciale et même la perte de vue chez le chien.

Changement d’apparence physique chez le chien :

  • perte de poils en grande quantité ;
  • affinement et calcification de la peau (la peau peut ainsi présenter divers types d’infections et des troubles de la pigmentation) ;
  • l’animal semble devenir obèse ;
  • affaiblissement et fonte musculaire.

Changement des habitudes alimentaires :

  • Polyuro-polydipsie : le chien va boire beaucoup plus et uriner beaucoup plus que d’habitude.
  • Polyphagie : le chien va manger en quantité plus importante que d’habitude.

races prédisposées à la maladie de Cushing : le Labrador

Traitements de la maladie de Cushing chez le chien

Le traitement préconisé en cas de maladie de Cushing va dépendre de la cause et de la nature de la maladie.

Si le syndrome est de type hypophysaire, une intervention chirurgicale pourra être recommandée pour ôter la tumeur au niveau de l’hypophyse. Sinon, l’emploi de « trilostane », une molécule ayant pour effet de bloquer la synthèse du cortisol, pourra être envisagé.

Si le syndrome est de type surrénalien, une intervention chirurgicale sera recommandé pour enlever directement la tumeur. Sinon, le recours au « mitotane » peut aussi être envisagé. Cette molécule est efficace pour réduire la sécrétion de cortisol, cependant elle peut avoir beaucoup d’effets indésirables.

Si le syndrome est de type iatrogène, l’administration d’un traitement médicamenteux suffit pour réduire la production importante de cortisol.

Informations sur l'auteur

Le Spécialiste Canin

Le Spécialiste Canin

Spécialiste Canin, alias Cédric, est le responsable de Blog Canin. Pour partager sa passion des chiots et des chiens, Cédric a décidé d'ouvrir ce site animalier. Vous y trouverez de nombreux conseils, tutoriels et comparatifs pour en savoir plus sur nos amis les chiens, apprendre à bien s'en occuper ou encore comment bien les nourrir et quels accessoires choisir.

Ajouter un commentaire