Anxiété de séparation chez le chien : conseils pour y remédier

anxiété de séparation chez le chien

L’anxiété de séparation chez le chien est un trouble du comportement très répandu qui est, malheureusement, une source fréquente d’abandon. Si votre chien détruit tout en votre absence, se ronge les coussinets, aboie toute la journée, pleure ou gratte à la porte, il se pourrait qu’il souffre d’une anxiété de séparation.

Qu’est-ce que l’anxiété de séparation chez le chien et comment la soigner ? Explications et conseils.

Qu’est-ce que l’anxiété de séparation chez le chien ?

Un chien qui souffre d’anxiété de séparation éprouve une très grande détresse émotionnelle lorsqu’il se retrouve éloigné de son ou ses maitres devenus des figures d’attachement. On dit aussi qu’il souffre d’hyper-attachement ou de névrose d’abandon.

 

Différentes manifestations de l’anxiété de séparation chez le chien

L’anxiété de séparation chez le chien se manifeste dans plusieurs situations, et plus généralement en l’absence des maitres. Dans ce cas, il va très mal vivre le départ de ses figures d’attachement et se sentir complètement abandonné. En guise d’exutoire à ce mal-être, il va adopter un comportement destructeur, voire même s’automutiler.

Il va souvent aboyer ou passer la journée à pleurer en grattant sous la porte d’entrée.

D’autres symptômes de l’anxiété de séparation peuvent se manifester comme la malpropreté ou le refus de s’alimenter. Un chien qui souffre d’anxiété de séparation est capable de se laisser dépérir.

Ce trouble du comportement se manifeste également en présence des maitres. Si votre chien est trop collant, vous suit partout, vous sollicite à longueur de temps et pleure derrière la porte de la salle de bain, ce sont d’autres signes de l’anxiété de séparation.

Plus rarement, ce syndrome se manifeste lors des balades. Dans ce type de situation, le chien ne s’éloigne jamais trop de ses maitres et est en recherche constante d’un contact visuel.

Aboiement à cause de l'anxiété de séparation

Quelles sont les causes de l’anxiété de séparation ?

L’origine de l’anxiété de séparation chez le chien varie d’un animal à l’autre. Il s’agit généralement d’une prédisposition génétique associée à divers facteurs environnementaux voire à des événements traumatisants qui ont conduit le chien à développer une peur irrationnelle de l’abandon et un besoin constant d’être en présence d’une figure d’attachement.

Malheureusement, l’anxiété de séparation chez le chien est souvent causée et favorisée par le comportement des maitres.

Trop chouchouter un chiot peut avoir des répercussions sur son comportement. Bien qu’il soit difficile de résister à ce petit être adorable, répondre à toutes les sollicitations d’un chiot est une grave erreur ! Cela l’empêche de faire le détachement nécessaire lui permettant de vivre seul et favorise la dépendance à ses maitres.

Il en va de même pour les chiens qui ont l’habitude de se faire materner par leur maitre, c’est une situation fréquente chez les petits chiens habitués à suivre leur maitre partout. Ceux-ci ne sont pas habitués à être seuls et n’ont jamais acquis l’indépendance.

Les rituels de départs consistants à rassurer le chien et à lui expliquer la situation sont très néfastes car ils contribuent à le rendre anxieux car le chien assiste au départ proche de ses maitres.

 

Que faire pour gérer l’anxiété de séparation chez son chien ?

Comment prévenir l’anxiété de séparation chez son chien ?

Que vous veniez d’adopter un chiot ou que vous souhaitiez empêcher votre chien de devenir dépendant de vous, tout va se jouer dans les comportements à adopter… et ceux à ne plus reproduire. Il est bien plus facile de prévenir l’anxiété de séparation que de la soigner, alors suivez nos conseils.

Avoir une relation équilibrée avec son chien est la clé pour éviter l’anxiété de séparation et l’hyper-attachement. Il est important que le chien apprenne à être indépendant et autonome, il ne doit en aucun cas vous voir comme un pilier.

Il faut donc créer un détachement progressif afin qu’il puisse vivre sa vie et non vivre à travers ses maitres. Il faut comprendre que trop choyer son chien est mauvais, c’est ce qui favorise l’hyper-attachement et conduit à l’anxiété de séparation.

Votre chien n’arrêtera pas de vous aimer parce que vous ignorez certaines de ses sollicitations, de même qu’il ne va pas souffrir de votre absence et qu’il est donc inutile d’instaurer un rituel d’au revoir à chaque sortie. Il est important de banaliser vos départs afin que cela n’engendre ni stress ni sensation d’abandon.

 

Solutions et méthodes pour soigner l’anxiété de séparation présente chez le chien

Pour soigner l’anxiété de séparation chez un chien, il va s’agir de briser la dépendance envers vous et d’apprendre à votre chien à être seul. Cela passe par la modification de vos comportements pour créer le détachement progressif nécessaire.

Voici des solutions à mettre en place pour diminuer l’anxiété de séparation chez le chien :

  • Créer un coin dédié au chien. Il doit avoir un endroit de la maison où se reposer et non dormir dans votre chambre voire dans votre lit. Un coin bien à lui est essentiel pour lui créer un repère rassurant dans lequel il peut se réfugier et se sentir bien.
  • Ne pas répondre à chacune de ses sollicitations. S’il vient chercher de l’attention et que vous acceptez à chaque fois vous entrez dans un engrenage difficile à arrêter. Il faut apprendre à ignorer son chien et l’envoyer vers son panier pour qu’il arrête de vous coller constamment. Il comprendra de lui-même et cessera. Cependant, n’oubliez jamais d’initier le contact avec lui en l’appelant ou en allant jouer avec lui sans quoi il se sentira abandonné et son état pourrait empirer.
  • N’instaurez pas de rituel de sorties ni de retours. On laisse de côté les « je reviens vite mon bébé ne t’en fais pas » et autres discours larmoyants. Vous devez pouvoir partir et revenir sans faire de ce moment tout un événement. Ignorez votre chien 5 à 10 minutes avant votre départ.
  • Préparez votre chien à vos absences. Briser les rituels de départ doit se faire avec un apprentissage parallèle à la solitude. Pour apprendre à votre chien à rester seul, vous devez l’habituer. Plusieurs fois par jour, simulez des sorties en partant sans le prévenir et cachez-vous derrière la porte ou une fenêtre pour observer son comportement. Les fausses sorties doivent durer 5 minutes au début et devenir plus longues à chaque tentative.
  • Offrez-lui un environnement riche et rassurant. Détourner son esprit est primordial pour qu’il ne souffre pas de la séparation. Son environnement doit être rassurant, d’où l’importance d’avoir un coin dédié. Au besoin, donnez-lui un vêtement ou une couverture avec votre odeur. Il a aussi besoin d’avoir des jouets stimulants : investissez dans des jeux interactifs ou des balles à friandises pour l’occuper.

Informations sur l'auteur

Le Spécialiste Canin

Spécialiste Canin, alias Cédric, est le responsable de Blog Canin. Pour partager sa passion des chiots et des chiens, Cédric a décidé d'ouvrir ce site animalier. Vous y trouverez de nombreux conseils, tutoriels et comparatifs pour en savoir plus sur nos amis les chiens, apprendre à bien s'en occuper ou encore comment bien les nourrir et quels accessoires choisir.

Ajouter un commentaire