Comment choisir un chiot ?

comment choisir un chiot ?

Comment choisir un chiot ? – Vous avez pris la décision de prendre un chien, et vous le voulez encore bébé, tout juste sevré. Quelle qu’en soit la raison, c’est une décision qu’il ne faut pas prendre à la légère, et toute la famille doit être consultée. Elle doit également être le fruit d’une réflexion d’un certain temps, pour être certain d’avoir fait le bon choix.

Choisir un chiot de manière unanime

chiotUn chiot deviendra chien, et il sera donc un membre de la famille pendant de nombreuses années. C’est pourquoi l’unanimité de cette décision d’adoption de chien est indispensable. Les contraintes d’en posséder un sont nombreuses. Il est impératif qu’il soit désiré par la famille au grand complet.

 Choisir la bonne période

chiotCertaines périodes ne sont conseillées pour accueillir un chien. Par exemple Noël est à éviter car c’est un moment où les parents ne sont pas disponibles pour un nouvel arrivant. Et les enfants sont légèrement surexcités, ce qui pourrait mettre l’animal en situation de stress. Prendre un chien peu de temps avant les vacances pour s’apercevoir qu’il ne pourra pas venir avec vous est également impensable. S’il faut attendre votre retour et lui éviter une pension dans un chenil, faites-le, car ça serait trop déstabilisant pour ce nouvel arrivant. Vous n’avez qu’à réserver son adoption en payant des arrhes.

Adopter un chiot sevré

chiot8 semaines, c’est l’âge minimum requis, et tout bon éleveur refusera de le laisser partir avant cet âge. Vérifiez également qu’il est vermifugé. En général, lorsque vous décidez d’acheter un chien de race chez un éleveur, il y a les frères et sœurs qui sont encore là, avec lui. Choisissez celui qui a l’air le plus sociable, bien portant, avec les yeux vifs et un pelage brillant. Une fois à la maison avec votre nouveau compagnon, prévoyez du temps pour l’aider à s’adapter à cette nouvelle vie, car il s’agit encore d’un bébé qui, même sevré, a besoin qu’on s’occupe de lui un certain nombre de fois dans la journée. Il faudra bien sûr le nourrir, mais également jouer avec lui, et l’éduquer pour ses besoins, pour sa place où dormir, lui montrer les endroits qui lui sont interdits, etc.

Choisir une race adaptée à votre environnement

chiotCela paraît évident dit comme cela, mais il est fréquent de voir des chiens vivre dans des petits appartements, qui pourtant sont de grande taille, et très énergiques. Si par exemple vous vivez dans un 60 m2 à trois, auquel il faut ajouter l’espace du chien, il est inconcevable d’adopter un berger allemand ou un beauceron. Il faudra choisir un petit chien calme, sans pour autant forcément se rabattre sur le chihuahua. Un cavalier king charles, un cocker, ou encore un pékinois, parmi d’autres races, seront plus adaptés pour vivre dans votre environnement. A l’inverse, vous éviterez de choisir un pékinois si vous aimez régulièrement courir dans la forêt, ou faire de grandes balades.

Pouvez-vous consacrer du temps à votre chien ?

chiot labradorUn chien doit également être choisi en fonction de vos disponibilités. En effet, certaines races ont besoin d’être quasiment en permanence près de leur maître. Si vous faites le mauvais choix, c’est l’intérieur de votre maison qui en souffrira, car il fera des bêtises et des dégâts tant sa frustration sera forte. Il est inutile de punir un chien dans cette situation car il ne comprendrait pas pourquoi vous agissez de la sorte alors qu’il n’a trouvé que ce seul moyen de vous faire comprendre sa profonde solitude et par la même occasion sa grande tristesse. Si vous considérez n’avoir pas de temps à lui consacrer, oubliez cette idée d’adopter un chien. Il est inutile de le faire souffrir inutilement. Le chat sera alors un parfait animal de compagnie dans votre cas.

Aussi, un chien en règle générale a un besoin important de se dépenser, de jouer, d’être dehors (et pas que sur le bitume). Si vous savez déjà que le sortir plusieurs fois par jour, et plusieurs fois dans la semaine au moins une à deux heures en fonction de type de chien que vous possédez, est un problème pour vous, là encore choisissez un chien adapté qui n’a pas besoin de beaucoup se dépenser. Il faudra quand même le sortir au moins 3 fois par jour  de toutes façons.

Identifiez vos goûts

chiot mignonAvant de craquer dans une animalerie pour un chiot, car ils sont tous mignons et il est bien normal d’être attendri, posez-vous la question de savoir plusieurs choses importantes qui vont vous diriger vers la race adéquate à vos critères.

– Avez-vous déjà possédé un chien ou non : si c’est votre première expérience, il est déconseillé de choisir un chien au caractère fort. N’ayant pas l’habitude du comportement canin, vous risquez de ne pas parvenir à être respecté. Certains chiens ont constamment besoin d’un réel rapport de force, et s’ils sentent votre « faiblesse », ou pire si vous n’osez rien lui dire parce que vous en avez finalement peur, vous courez à la catastrophe.

– préférez-vous les mâles ou les femelles : c’est comme pour les enfants, c’est une histoire de goût. Généralement les chiennes sont plus affectueuses mais en fonction du caractère de l’animal cela peut être le contraire.

– aimez-vous les chiens à poil long, court, ou ras : là encore c’est une histoire de goût, mais aussi de contraintes, car il faut brosser très régulièrement un chien à poil long pour lui éviter toutes sortes d’infections de la peau. Il est certain qu’un chien à poil ras nécessite moins de soins, mais il faudra quand même lui en donner à une fréquence moindre.

La visite chez un éleveur

chiots malinois tètent leur mèreUn chiot de race doit toujours être acheté chez un bon éleveur. Par définition si celui-ci est vraiment réputé, vous devrez sûrement attendre quelques temps avant de pouvoir en obtenir un. Il vous faudra donc vous inscrire sur la liste d’attente et verser des arrhes. Nous vous conseillons de vous déplacer avec votre famille proche afin que tout le monde soit d’accord sur le choix du chiot. Cela permet par la même occasion de voir la future mère et peut-être l’étalon, de voir dans quelles conditions vivent les chiens chez cet éleveur (propreté des lieux, espace pour courir, jouer, et pour dormir, qualité d’alimentation). Et retenez qu’un bon éleveur sera fier que vous souhaitiez visiter les lieux.

Attendez-vous à ce que l’éleveur vous pose des questions qui concerneront vos conditions de vie. Est-ce que vous êtes souvent ou pas à la maison, voyagez-vous beaucoup, où avez-vous prévu que le chiot aura son coin attitré, etc ? Et bien sûr il vous demandera si vous avez déjà eu des chiens, et cette race en particulier qui vous intéresse, et pourquoi vous vous êtes orienté vers celle-ci. Car un éleveur digne de ce nom aime ses chiens, et a le désir qu’ils soient dans une bonne maison. Si cela peut paraître surprenant et donner envie de lui dire de s’occuper de ses affaires, c’est avec le recul une bonne démarche rassurante qui montre que l’éleveur ne s’implique pas uniquement dans l’élevage pour gagner sa vie, mais aussi par passion et amour des chiens.

Choisir du chiot chez un éleveur

chiot avec sa mèreLa première visite aura permis de savoir si définitivement vous choisissez cette race et cet éleveur. Il vous faudra venir une seconde fois pour récupérer le chiot qui aura au moins 8 semaines (c’est un minimum et 10-12 semaines est encore mieux car vous serez certain que son éducation par sa mère aura été entièrement faite).

Choisissez un chiot qui a l’air hardi et curieux, avec des yeux vifs et pétillants, un pelage luisant et une truffe humide propre. Il doit être « ferme », c’est à dire ne pas avoir les côtes saillantes ou un trop gros ventre. Evitez les chiots qui semblent manquer d’énergie et préférez-leur un chiot extraverti. Il doit être à la fois charmeur, espiègle, curieux, sensible, joueur, et quand il dort, serein. L’éleveur vous montrera et vous fournira le jour J les certificats de vaccination et d’inscription au LOF.

L’achat du chiot chez un éleveur

éleveur caninIl est possible que vous souhaitiez choisir un chiot chez un éleveur ou dans une animalerie. Si auparavant les lois étaient assez floues, elles sont très strictes aujourd’hui (depuis le 6 janvier 1999). La loi précise quels sont les documents que l’éleveur, le particulier ou l’animalerie doit remettre à l’acheteur. Vous devez repartir avec une attestation de vente, la carte de tatouage du chiot (ou de puce électronique), son carnet de vaccination, et un document décrivant sa race. Bien sûr l’attestation de vente doit contenir, outre tous les renseignements concernant les deux parties, le prix et les conditions de vente, la race du chiot, son numéro d’inscription à la SCC, et la tâche à laquelle il est destiné. Et s’il s’agit de l’achat d’un chiot de pure race, vous devez être en possession de don certificat de naissance.

L’adoption, y avez-vous pensé ?

SPAHormis les notions de coût, dans les chenils de la SPA, de nombreux chiens en manque d’affection vous attendent. Certes il est plus difficile de trouver un chiot, mais de nombreux autres chiens encore très jeunes y sont présents. Bien souvent il faudra s’armer de patience et faire preuve de psychologie, car dans ce genre d’endroit de nombreux chiens souffrent de problèmes comportementaux dus à une maltraitance, et ne serait-ce que l’abandon en soi est un traumatisme pour le chien.

Ajouter un commentaire