CONSEILS

Comment bien laver son chien ?

toilettage du chien

La toilette d’un chien fait partie des soins réguliers que vous devez donner à votre petit compagnon à quatre pattes. Bien sûr, il existe des professionnels du toilettage auquel vous pourrez confier l’animal de temps en temps, pour un bain suivi d’une tonte (si besoin est). Mais, en suivant quelques règles d’hygiène et en vous équipant en conséquence, vous pouvez également prendre soin de votre toutou à domicile. Nos conseils pour bien laver votre chien !

Toilette du chien : quelle fréquence adopter ?

Même si vous vivez à la campagne et que votre chien se salit plus souvent qu’à son tour, entre chemins boueux, pluie et contacts fréquents avec d’autres animaux, ne lui donnez pas plus d’un bain par mois, l’idéal étant de laisser un intervalle de 6 à 8 semaines entre deux lavages. En effet, la fourrure d’un chien regorge naturellement de vitamines qu’absorbe l’animal en se léchant, et qui sont indispensables à son bien-être physiologique. En le toilettant trop souvent, vous élimineriez donc une précieuse source de nutriments au quotidien.

Comment réagir, cependant, devant un chien qui se salit plus souvent qu’à son tour, ou qui sent un trop souvent mauvais pour votre goût ?

  • Si l’animal rentre sale de sa promenade alors que vous venez de lui donner un bain, ne vous précipitez pas sur sa bassine attitrée pour répéter l’opération… contentez-vous de brosser soigneusement le poil de votre chien, il redeviendra souple et brillant comme au premier jour et les résidus de boue ou de végétaux seront instantanément éliminés !
  • Si une toilette vous semble vraiment indispensable devant un chien sale comme un peigne, et que le problème se présente fréquemment, contentez-vous de rincer votre chien avec un peu d’eau et de le frictionner rigoureusement, sans utiliser de shampoing. Vous pouvez également utiliser une lotion sans rinçage, comme un professionnel. Vous parerez ainsi au plus pressé, jusqu’au prochain bain !
  • L’animal est la proie constante de parasites, et vous ne savez plus comment faire pour assurer son hygiène sans pour autant le stresser par des bains trop fréquents ? Préparez une infusion en jetant une poignée de romarin dans un litre d’eau bouillante. Faites refroidir, puis servez-vous de la mixture pour laver votre chien. Non seulement il sera propre comme un sou neuf mais, de plus, l’odeur du romarin fera fuir les invités indésirables !

bain du chien

Le matériel de toilette indispensable

Avant de donner un premier bain à votre chien, procurez-vous le matériel indispensable :

  • la baignoire : choisissez une bassine en plastique que vous réserverez exclusivement à la toilette de votre chien. Elle doit être spacieuse pour que l’animal n’y soit pas à l’étroit, mais pas assez grande pour qu’il s’y sente perdu ou sur le point de se noyer ! Un gros chien pourra être lavé dans la baignoire familiale, à condition de procéder, ensuite, à une désinfection en règle…
  • le shampoing : il doit être spécifiquement adapté au type de poil de votre chien (long, court) et à ses besoins (présence de parasites, peau sensible…) Le mieux est de demander conseil à votre vétérinaire, ou aux vendeurs de l’animalerie où vous vous fournirez. N’utilisez en aucun cas un produit lavant vous appartenant, il risquerait d’irriter votre chien, de provoquer une chute de poils ou autres désagréments de taille !
  • le sèche-cheveux : de même, procurez-vous un sèche-cheveux spécial pour animaux, qui ne risquera pas de provoquer de brûlures. A défaut et à condition de laver votre chien dans une pièce bien chauffée, vous pouvez vous contenter d’une grosse serviette, dans laquelle vous frictionnerez longuement l’animal.
  • la brosse : elle doit être adaptée au type de poils de votre chien.

matériel de toilettage pour chien

Le bain de votre chien en 5 étapes-clés

Pour une toilette de succès de l’animal, suivez ces 5 étapes dans l’ordre et tout ira bien !

  1. Remplissez la baignoire ou la bassine d’eau tiède. Votre chien devra avoir de l’eau jusqu’en haut des pattes, ni plus, ni moins.
  2. Avant de plonger votre chien dans l’eau, brossez-le. C’est indispensable pour bien démêler ses poils avant le shampoing et, surtout, éliminer les poils morts et autres résidus. Si vous sautez cette étape, non seulement la toilette sera moins efficace, mais la baignoire se remplira de saletés avant même que vous ayez commencé à laver l’animal. Sans compter que le siphon pourrait ne pas apprécier l’aventure…
  3. Lavez et rincez le chien à grande eau. Attention aux toutous qui s’ébrouent dès que le jet d’eau a fini sa mission…
  4. Dès la toilette terminée, enveloppez-le dans une grosse serviette pour éviter qu’il ne prenne froid. Un séchage au sèche-cheveux est indispensable pour les chiens au poil long ou particulièrement épais ; utilisez-le avec précautions. Si possible, en alternative, invitez votre chien à finir de se sécher lui-même en se couchant devant une source de chaleur comme une cheminée, un radiateur ou sur une terrasse ensoleillée.
  5. Enfin, terminez la toilette de votre chien en le brossant pour faire briller son poil (et après avoir bien rincé la brosse dont vous vous êtes servi, au début de la procédure, pour éliminer les saletés prises dans le pelage !)

Quelques trucs supplémentaires

Prenez également note de ces quelques astuces supplémentaires pour la toilette de votre chien, et vous deviendrez un véritable expert en la matière, ainsi que le propriétaire d’un toutou toujours impeccable !

  • Contrairement aux chats (qui ne le sont pas toujours…), les chiens (qu’il s’agisse du border collie, du berger allemand ou encore du braque français, et bien d’autres) ne sont pas allergiques à l’eau ! Cependant, il est préférable d’habituer très tôt le jeune chiot au rituel des bains. Plus vous vous y prendrez de bonne heure, plus il se soumettra avec docilité – voire plaisir – à la toilette, à condition d’utiliser des produits adaptés et non irritants. Dès que le chien a acquis son pelage définitif, aux alentours de deux ou trois mois (selon les races), vous pouvez lui donner son premier bain.
  • Votre chien a de magnifiques poils blancs, qui tendent, toutefois, à perdre de leur éclat entre deux bains ? Saupoudrez-les de fécule de pomme de terre avant de les brosser, ils redeviendront blancs comme neige ! Vous pouvez aussi utiliser quelques gouttes d’huile d’amande douce pour rendre le pelage de votre chien encore plus brillants.
  • Les yeux et les oreilles d’un chien sont souvent délicats. Pour les laver, préférez l’emploi d’un sérum physiologique plutôt que l’eau du bain. Pendant le bain, évitez soigneusement ces zones sensibles ; si besoin, protégez l’orifice des oreilles à l’aide de compresses stériles.

Enfin, n’attendez pas le bain mensuel de votre chien pour prendre soin de lui et cultiver votre relation en brossant régulièrement son poil. L’animal adorera ces moments d’intimité qui le rendront à la fois plus propre et plus heureux et finira sans doute par vous apporter lui-même sa brosse pour que vous l’utilisiez plus souvent !

chien qui ne veut pas prendre son bain

Regardez comment une toiletteuse pour chiens a changé sa vie tout en continuant son activité, grâce à un camping-car aménagé pour exercer son activité de toilettage canin : c’est ici !