Mon chien est mort, que faire de son corps ?

mon chien est mort que faire

Mon chien est mort – Tous ceux qui ont dû faire face à un moment ou à un autre à la mort de leur petit compagnon à quatre pattes le savent : perdre son chien est très douloureux. Et non seulement il faut affronter ce chagrin, mais il est aussi nécessaire de prendre des dispositions pratiques afin d’enterrer l’animal dans le respect de la loi. Que faire du corps de mon chien mort ? Comment choisir entre les différentes solutions qui s’offrent à moi ? Enfin, combien va me coûter sa sépulture ?

Mon chien est mort : je l’enterre dans mon jardin

Si vous avez la chance de disposer d’un jardin, y enterrer votre chien mort constitue l’option la plus logique. Non seulement vous aurez un endroit où vous recueillir et évoquer la mémoire de votre toutou mais, de plus, cela vous permettra d’assurer à peu de frais le repos éternel de sa dépouille. A condition, toutefois, de vous conformer à la législation en vigueur, qui vous oblige à adopter certaines mesures pour pouvoir enterrer votre chien dans votre jardin.

Comment je fais ?

Tout d’abord, vous vous assurez que c’est possible ! C’est-à-dire, concrètement :

  • Le poids de l’animal doit être inférieur à 40 kilos (au-delà, vous n’avez pas d’autre choix que d’appeler l’équarrisseur)
  • Si vous habitez dans un lotissement ou une copropriété, consultez le cahier des charges, qui contient peut-être des limitations strictes pour l’enterrement des animaux domestiques.
  • De plus, selon le règlement sanitaire départemental, la tombe de votre chien doit être creusée à au moins 35 mètres de distance des habitations et points d’eau du quartier. Enterrer votre compagnon à quatre pattes dans votre jardin suppose donc que vous disposiez d’un terrain suffisamment vaste pour ne pas gêner vos voisins.

Ensuite, dans un souci d’hygiène aussi bien que d’efficacité, vous prenez les précautions suivantes :

  1. Vous creusez un trou d’au moins 1 m 20 de profondeur afin d’éviter que des charognards ne viennent déterrer la dépouille.
  2. Vous enveloppez le corps dans un linge (surtout pas dans un sac en plastique, qui entraverait le processus naturel de décomposition), ou bien vous l’installez dans une boîte en bois ou en carton. Il est également possible de le poser à même le sol.
  3. Vous recouvrez la dépouille de chaux vive afin d’accélérer la décomposition et d’éviter le risque de polluer le sol. Vous pouvez vous en procurer dans un magasin de jardinage ou de bricolage mais n’oubliez pas de mettre des gants pour la manipuler, car il s’agit d’un produit corrosif. Pour préparer le lait de chaux, servez-vous d’une bassine en zinc ou en inox et conformez-vous aux indications figurant sur le paquet.

Combien ça coûte ?

Enterrer votre chien mort dans votre jardin ne vous coûtera rien du tout, en dehors du sac de chaux vive (environ 2,5 euros pour 100 g) et du moment que vous respectez bien les indications ci-dessus (sous peine d’amende jusqu’à 150 euros).

J’enterre mon chien dans un cimetière pour chiens

Si vous vivez en appartement, le cimetière pour chiens vous offre la possibilité de disposer d’une sépulture pour votre toutou. Cette fois, il s’agit d’un service payant. Voilà comment procéder et quels sont les frais que vous devez prendre en compte.

Comment je fais ?

Tout d’abord, vous vous renseignez auprès de votre commune ou de votre vétérinaire pour savoir quel est le cimetière pour chiens le plus proche de votre lieu d’habitation. En tout, le territoire français compte une vingtaine de cimetières pour chiens. Le plus célèbre est assurément celui d’Asnières-sur-Seine où reposent certains chiens célèbres (comme Rintintin, héros cinématographique, ou encore Barry, un épagneul secouriste du XIXe siècle). C’est également là que sont enterrés les toutous ayant rendu des services dans un contexte de guerre (dans les tranchées par exemple) ou policier.

Bon à savoir : vous n’êtes pas tenu d’opter pour le cimetière le plus proche géographiquement. Votre choix est entièrement libre (si vous souhaitez enterrer votre toutou dans une région chère à votre cœur, par exemple, ce sera possible même s’il ne s’agit pas de votre commune de résidence).

Comment ça marche ?

Certains cimetières pour chiens sont gérés par la mairie, mais la plupart d’entre eux sont privés ou dépendent d’associations canines. Les règles sont donc variables de l’un à l’autre. Cependant, tous offrent à peu près les mêmes services, c’est-à-dire l’inhumation, la sépulture et même la pierre tombale gravée au nom de votre chien.

Si l’administration du cimetière où vous souhaitez enterrer votre chien dépend de la commune, vous devrez faire une demande de sépulture en bonne et due forme auprès de la marie :

  1. Exhibez le certificat de décès de l’animal ou, à défaut, présentez sa dépouille
  2. Retirez votre titre de concession
  3. Prenez rendez-vous avec la société funéraire ou le représentant de la commune pour l’inhumation
  4. Préparez votre chien à être inhumé : enveloppez sa dépouille dans un linge ou placez-la dans une caisse.

Combien ça coûte ?

Dans un cimetière pour chien, les tarifs dépendent :

  • De l’emplacement du cimetière (si vous enterrez votre chien dans un cimetière de la région parisienne, le prix à payer sera beaucoup plus élevé que si vous l’enterrez en province : jusqu’au double)
  • De la durée de la concession (qui va généralement de 1 à 20 ans, même si certains cimetières proposent des concessions allant jusqu’à 50 ans). Certains cimetières prévoient des frais annuels (jusqu’à 100 euros par an) tandis que d’autres vous proposeront un forfait correspondant à la durée choisie (en moyenne 500 euros).
  • Des prestations fournies (simple mise en terre, cercueil, caveau…) qui peuvent aller de 70 à 1000 euros, selon la sépulture choisie, et auxquelles il faut ajouter le retrait de la dépouille et son inhumation (entre 150 et 600 euros).
  • Enfin, prévoyez une cinquantaine d’euros annuels pour l’entretien de la tombe.

Chaque cimetière ayant son propre système tarifaire, renseignez-vous directement auprès de celui de votre choix pour vous faire une idée plus claire du coût global de l’enterrement de votre chien dans un cimetière pour animaux.

Je fais incinérer mon chien mort

Votre chien est mort ? Vous pouvez également le faire incinérer. Il s’agit d’une solution beaucoup moins coûteuse que le cimetière pour chiens et qui, dans certains cas, vous permettra de récupérer l’urne funéraire de l’animal.

Comment ça se passe ?

Deux options s’offrent à vous pour l’incinération de votre chien :

  1. L’incinération collective : votre toutou sera incinéré avec d’autres animaux morts et vous n’assisterez pas à la crémation, pas plus que vous ne récupérerez ses cendres. Pour procéder à l’incinération collective de votre chien mort, adressez-vous à votre vétérinaire. Il prendra en charge la dépouille et s’occupera de toutes les démarches.
  2. L’incinération individuelle : cette option offerte par certains centres d’incinération vous permet d’assister à la crémation de votre chien (d’une durée moyenne d’une demi-heure, pendant laquelle vous êtes admis en salle de recueil) et de récupérer ses cendres dans une urne funéraire.

Dans les deux cas, vous devez signer une convention d’incinération par laquelle vous autorisez tel vétérinaire ou telle société à procéder à la crémation de votre toutou.

mon chien est mort que faire

Que faire des cendres de mon chien ?

Vous avez opté pour une crémation individuelle ? A vous de décider si vous souhaitez :

  • Garder l’urne chez vous (rien ne vous en empêche)
  • Disperser les cendres de votre toutou à l’endroit de votre choix (votre propre jardin, en pleine nature, dans le jardin du souvenir d’un cimetière animalier)
  • La placer dans un colombarium (certains cimetières pour chiens offrent cette possibilité ; il s’agit naturellement d’une prestation payante, comptez entre 30 et 80 euros par an)
  • La glisser dans le caveau ou la tombe d’une personne défunte (demandez l’autorisation à la mairie, qui vous renseignera également sur les démarches à effectuer).

Combien ça coûte ?

Le prix d’une incinération canine varie en fonction des options choisies, mais aussi des vétérinaires et des crématoriums. A titre indicatif, prévoyez :

  • de 40 à 95 euros pour une incinération collective
  • De 75 à 200 euros pour une incinération individuelle (le prix varie en fonction du poids de l’animal), auxquels il faut ajouter le forfait transport (entre 90 et 150 euros selon le service funéraire) et entre 15 et 180 euros pour l’urne (selon la capacité souhaitée et le modèle choisi)
  • De 20 à 50 euros pour la dispersion des cendres dans un jardin du souvenir.

Mon chien est mort, j’appelle l’équarisseur

Si le poids de votre chien dépasse 40 kilos, vous ne pourrez malheureusement pas l’enterrer dans votre jardin. En alternative à la crémation (qui risque toutefois de vous coûter cher puisqu’elle est proportionnée au poids de l’animal), vous pouvez faire appel à un équarisseur.

Comment ça se passe ?

Voilà comment procéder pour contacter un équarrisseur (le professionnel qui s’occupe du transfert des animaux morts jusqu’aux centres de traitement des cadavres) :

  • Dès le décès de votre chien, rendez-vous à la mairie pour le déclarer et obtenir les coordonnées de l’équarisseur de la commune.
  • Une fois que vous en avez fait la demande, le service d’équarrissage dispose de 48 heures de délai pour passer retirer la dépouille de votre chien.
  • En attendant, prenez quelques précautions d’hygiène : mettez votre toutou mort dans une caisse et recouvrez-le d’un drap. Placez-le dans un endroit où il soit isolé du reste de la maisonnée mais protégé de la convoitise d’éventuels charognards.

Combien ça coûte ?

Bien qu’obligatoire pour les très gros chiens (sauf si vous optez pour l’incinération), l’équarrissage n’est pas un service gratuit. En effet, selon votre commune de résidence, vous devrez payer entre 80 et 180 euros pour bénéficier des services de l’équarrisseur.

Je fais naturaliser mon chien mort

C’est une pratique peu répandue pour les animaux domestiques. Cependant, si la mort de votre chien vous a laissé inconsolable, la loi vous autorise à le faire empailler.

  • Renseignez-vous auprès de votre vétérinaire pour obtenir les coordonnées d’un taxidermiste agréé.
  • Soyez conscient que la naturalisation d’un chien est un processus long et délicat qui réclamera plusieurs mois (de 4 à 6).
  • La profession de taxidermiste n’est pas soumise à une réglementation particulière. Pour autant, les tarifs de ces professionnels sont libres. Pour naturaliser votre toutou, comptez au minimum 300 euros.

Mon chien est mort : informations utiles

Consultez les témoignages des maîtres sur Woopets Chiens pour vous aider à prendre votre décision.

Je déclare le décès au LOF

Si votre chien était inscrit au LOF (Livre des Origines Français), pensez à indiquer la date de son décès dans la case prévue à cet effet de sa carte d’identification et à l’envoyer à la Société Centrale Canine.

Je me recueille virtuellement

Ce n’est pas parce que vous n’avez pas eu les moyens d’offrir une incinération individuelle ou une inhumation dans un cimetière à votre chien que vous n’étiez pas attaché à lui. Bien au contraire, votre petit compagnon à quatre pattes vous manque et vous souffrez de ne pas avoir d’endroit où vous recueillir. La solution ? Vous inscrire sur un site de cimetière virtuel, où vous pourrez rendre hommage à la mémoire de votre toutou. Attention : selon le site choisi (ce n’est pas le cas de tous), certaines options peuvent être payantes.

Je prends mes responsabilités

Quelle que soit la solution que vous choisissez concernant le corps de votre chien mort, ne le jetez surtout pas dans une poubelle ni ne l’abandonnez au bord de la route… non seulement il s’agirait d’une attitude peu louable vis-à-vis d’un animal qui a fait partie de votre vie pendant des années mais, de plus, vous seriez sanctionné par la loi (150 euros d’amende).

Enfin, réfléchissez à l’avance au type de sépulture que vous donnerez à votre chien quand il sera mort… Certes, ce n’est pas très gai, mais quand le moment sera venu, vous serez soulagé de savoir que faire de son corps et pourrez commencer plus rapidement votre travail de deuil.

Ajouter un commentaire