SAVOIR

Le panier du chien, un simple lieu de couchage ?

panier chien

En attendant l’arrivée à la maison du chiot que vous avez élu comme votre nouveau compagnon à quatre pattes, vous vous procurez le matériel qui assurera son confort dans son nouveau foyer. Au premier rang des indispensables, le panier où dormira l’animal… mais pas seulement. En effet, le panier d’un chien est loin d’être un simple lieu de couchage. C’est également l’endroit où il trouvera refuge dans les moments d’anxiété, de tristesse ou de détresse. C’est dans son panier, entre tous les autres coins de la maison, qu’il se sentira chez lui, seul maître en son domaine. Enfin, c’est là que vous l’enverrez chaque fois que vous voudrez le punir ou lui faire comprendre qu’il doit se tenir tranquille. Vous l’avez compris : le choix du panier de votre chien et, par extension, son installation dans la maison, est loin d’être anodin !

Un lit pour dormir

Avant toute chose, bien sûr, et même s’il est beaucoup plus que cela, le panier d’un chien constitue le lit où il dormira. C’est pourquoi il doit être adapté à la taille du chien, c’est-à-dire être assez grand pour lui permettre de se coucher confortablement, mais assez étroit pour lui permettre de se sentir protégé une fois roulé en boule à l’intérieur, comme dans une sorte de cocon. Pour accueillir un chiot, vous pouvez soit choisir un panier à sa taille que vous remplacerez une fois qu’il aura atteint l’âge adulte, soit disposer des coussins à l’intérieur de sorte à former une barrière protectrice. Brossez régulièrement le panier de votre chien, mais évitez de le laver trop souvent, surtout les premières semaines. En effet, il est essentiel que l’animal puisse y retrouver son odeur chaque fois qu’il revient s’y coucher.

panier pour chien

Un refuge

Mais votre chien ne se contentera pas d’aller dans son panier chaque fois qu’il souhaite ou doit dormir, loin de là ! Très vite, celui-ci lui apparaîtra comme son refuge personnel, où il se sentira en sécurité et pourra s’apaiser dans les moments difficiles. Aussi, si vous avez d’autres animaux à la maison, empêchez-les à tout prix de se coucher dans le panier de votre chien… qui risquerait de très mal prendre toute intrusion dans son domaine ! Pour la même raison, arrangez-vous pour placer le panier à un endroit stratégique de la maison (suffisamment en retrait des lieux de passage pour créer un havre de tranquillité, mais tout de même assez exposé pour ne pas exclure l’animal, une fois dans son panier, de la vie de la maisonnée). Une fois que vous avez trouvé l’emplacement adéquat, n’en changez pas, vous obligeriez votre chien à s’adapter à de nouveaux repères, ce qui pourrait le perturber.

Un outil éducatif

Un simple cocon, où il fait aussi bon dormir que de savourer des moments de calme, le panier de votre chien ? Non. C’est aussi un outil éducatif, dont vous allez être amené à vous servir souvent durant les premiers mois de la vie de votre chiot, mais aussi par la suite, chaque fois qu’il dépassera les limites que vous lui aurez fixées. “Couché”, “au panier”, sont des ordres qui font partie de l’éducation de base d’un chien. On lui intime de se coucher pour lui faire comprendre que ses gestes ou son agitation sont déplacés, qu’il doit se calmer immédiatement. On l’envoie au panier quand il a désobéi, un peu comme on ordonne à un enfant d’aller au coin, pour lui faire sentir qu’il a enfreint les règles de la vie en société. “Retourne chez toi, puisque tu n’es pas capable de te comporter correctement”, lui dit-on. Animal sociable par excellence, le chien sera très sensible à cette forme d’exclusion. Dans son panier, il se calmera et attendra patiemment que vous vouliez bien le convier à vos côtés.

Le panier de votre chien marque les limites de son territoire exclusif. C’est là qu’il se retrouve seul, aussi bien pour se reposer que pour se ressaisir. Aussi le panier est-il à la fois la base de l’équilibre affectif de l’animal, et la clé d’une éducation réussie. Ne négligez pas son importante portée symbolique, non seulement lorsque vous le choisissez, mais aussi quand vous apprenez à votre chien à l’utiliser ! Et, lorsque vous partez en vacances, arrangez-vous pour le glisser dans vos bagages, tout encombrant qu’il soit…