Comment devenir maitre chien?

maitre chien

Si vous aimez le dressage et souhaitez travailler sur le terrain, le métier de maitre chien est un métier qui saura vous séduire. Il renforce le lien entre vous et votre chien et vous permet de jouer un rôle important dans la société en assurant la sécurité du grand public. Quel est ce métier et comment se former, on vous dit tout dès maintenant.

En quoi consiste le métier de maitre chien ?

Un maitre chien, aussi appelé agent cynophile, est un professionnel du comportement canin qui travaille en binôme avec un chien entrainé. Il dresse son chien dans le but de l’assister dans certaines tâches comme :

  • La surveillance,
  • La sécurité,
  • La protection,
  • Le sauvetage,
  • La recherche.

Le maitre chien ne travaille qu’avec un seul chien, qu’il a lui même élevé et entrainé. Il est ainsi capable d’interpréter les différentes réactions de l’animal en fonction de chaque situation. Il peut ainsi le former à aboyer devant une personne ou un objet ayant des traces de drogues ou d’explosifs ou à marquer un arrêt devant un obstacle. Il peut aussi l’entrainer à pister une odeur sur un linge pour en retrouver le propriétaire dans le cas d’une personne disparue. Le chien peut également manipuler et porter des objets, parfois lourds.

Un maitre chien peut se voir attribuer différents types de missions, dont certaines qui ne peuvent être effectuées que dans le secteur public. Ses horaires sont irréguliers et il est amené à faire de nombreux déplacements.

Où exercer le métier de maitre chien ?

Le travail du maitre chien en secteur privé

Un maitre chien peut exercer dans le secteur privé, généralement en tant qu’agent de sécurité. Son rôle sera d’assurer la surveillance et la sécurité d’un lieu. On en retrouve notamment dans des lieux de grands passages comme les gares ou dans des lieux très peu fréquentés comme des entreprises fermées. Le chien joue un rôle dissuasif sur les personnes malintentionnées comme les voleurs, ce qui est assez intéressant pour les grands magasins ou les banques. Ils peuvent exercer leur mission de jour ou de nuit, selon les besoins de leur client. Ils sont employés soit par une agence de sécurité, soit par une entreprise qui souhaite bénéficier de sa propre équipe de sécurité.

Le travail du maitre chien en secteur public

De nombreuses fonctions sont possibles pour un maitre chien dans le secteur public. Il peut s’engager dans l’armée, la gendarmerie nationale, la police nationale ou les services d’incendie et de secours. Il sera amené à assurer la sécurité de lieux stratégiques, à aider à la fouille aux frontières, à rechercher des personnes disparues ou ensevelies, ou à appréhender des individus dangereux et bien d’autres missions encore.

Les compétences requises pour être maitre chien.

Pour exercer le métier de maitre chien, il est bien entendu primordial d’avoir un lien très fort avec son chien. La complicité entre la maitre et l’animal sera le gage de bons résultats, aussi bien lors du dressage que lors du travail. Cela nécessite également de la patience car l’entrainement d’un chien pour des missions comme la recherche de drogue ou le sauvetage demande plusieurs mois de travail.

Au delà de l’entrainement, les nerfs du maitre chien sont mis à rude épreuve durant son travail. Il se doit donc d’être adaptable, souple de caractère et posséder une bonne résistance nerveuse et physique pour pouvoir faire face efficacement.

Comment se former au métier de maitre chien ?

Le type de formation et les conditions pour exercer en tant que maitre chien diffèrent selon le secteur d’activité.

Exercer dans le privé

En fonction de votre niveau d’étude, 3 niveaux de formations sont possibles.

Avec un niveau 3e ou un CAP agent de sécurité, vous pouvez accéder au titre de :

  • agent cynophile spécialisé en détection,
  • agent cynophile de sécurité,
  • agent de sécurité conducteur de chien d’intervention,
  • agent de sécurité cynophile,
  • maître-chien en sécurité privée.

Vous effectuerez des stages dans différentes sociétés de surveillance afin d’acquérir suffisamment d’expérience.

Avec un niveau bac, vous pouvez passer le brevet national de maître-chien d’avalanches ou le brevet national de maître-chien de recherche et de sauvetage. Ce dernier propose deux spécialisations : la recherche en décombres ou la recherche de personnes égarées.

Avec un niveau bac à bac + 3, vous pouvez suivre une formation de 4 ans afin d’obtenir un diplôme d’éducateur de chiens guides d’aveugles (délivré par la Fédération française des associations de chiens guides d’aveugles).

Exercer dans le public

Chaque corps de métier du secteur public a son propre processus de recrutement et ses conditions d’accès :

  • La gendarmerie exige 5 ans d’expérience.
  • La police nationale requiert 3 ans d’expérience et la réussite du concours de gardien de la paix.
  • La douane nécessite de valider le concours de contrôleur des douanes ou d’agent de constatation des douanes.
  • L’armée de l’air demande un niveau bac.

Une fois le processus de recrutement franchi, le maitre chien sera formé par son nouvel employeur. Attention, peu de places s’ouvrent chaque année.

chien sécurité

La formation du maitre chien dans le secteur public

Dans la Police Nationale

La formation est dispensée par le CNFUC (Centre national de formation des unités cynotechniques) et dure 3 mois. On distingue 2 types de missions : l’intervention (patrouille) et la recherche (pistage ou identification de produits). Pour la recherche, chaque chien n’a qu’un seul et unique maitre chien (contrairement à l’intervention) et une spécialité olfactive.

Dans la gendarmerie

3 types de formation sont proposées : suppléant, conducteur de chien ou maitre chien. Elles se déroulent au centre national d’instruction cynophile (CniCG).

La formation pour être suppléant maitre chien dure 5 semaines, un délai suffisant pour faire connaissance avec le chien et tisser un lien. La formation de conducteur de chien et l’obtention du certificat sont l’étape obligatoire avant de passer à la formation de maitre chien. Elle dure 7 semaines et permet au binôme d’assimiler les bases du métier. Une fois le certificat obtenu, le duo peut alors entamer les 7 semaines de formation de maitre chien en choisissant l’une des spécialités suivantes :

  • pistage,
  • recherche de stupéfiants,
  • recherche d’explosifs,
  • garde et patrouille,
  • intervention,
  • assaut,
  • recherche de restes humains,
  • recherche en avalanches,
  • recherche d’armes et de munitions,
  • recherche d’accélérateurs d’incendie.

Dans la douane

La formation se déroule à l’E.N.B.D. (École Nationale des Brigades des Douanes) en deux parties durant une année. Des exercices de dressage et des techniques de recherche seront notamment au cœur de la formation.

Dans l’armée

Pour la protection d’installations sensibles ou l’appui au combat, quelle que soit l’armée d’appartenance, le futur maitre chien devra suivre une formation de spécialiste initiale en infanterie de 4 semaines. À l’issu de cette formation, il effectuera un stage dans le peloton de soutien cynotechnique régional de la région Terre et y effectuera un module cynotechnique d’une durée de 5 semaines. Un certificat de conducteur de chien lui sera alors remis. Après avoir passé 6 mois en tant que conducteur de chien, le candidat pourra prétendre à un stage de 6 semaines pour devenir maitre chien.

Pour la recherche de victimes dans des décombres, le candidat devra intégrer au choix l’équipe cynotechnique de :

  • la Brigade des Sapeurs Pompiers de Paris,
  • le Bataillon des Marins Pompiers de Marseille,
  • l’Unité d’Intervention et d’Instruction de la Sécurité Civile

Il lui faudra ensuite obtenir le Brevet de recherches en décombres et de personnes égarées et posséder un chien âgé d’au moins 24 mois au début de sa formation.

chiens armée

La formation du maitre chien dans le secteur privé

Pour travailler dans la sécurité, le candidat doit suivre une formation d’une durée de 9 mois pour obtenir le certificat pratique d’agent cynophile de sécurité. Il peut également se spécialiser en passant un CAP d’agent de prévention et sécurité durant 24 mois, en alternance s’il le souhaite.

Les devoirs du maitre chien

Un maitre chien a une responsabilité importante vis à vis des autres personnes qui l’entourent et vis à vis de son chien, son coéquipier.

Envers son chien

Le maitre chien doit pourvoir aux besoins de son chien en lui prodiguant les soins d’hygiène dont il a besoin. Si l’animal rencontre des problèmes de santé, il est du devoir de son maitre de le faire examiner par un vétérinaire et de faire son maximum pour le soigner. Il doit aussi lui fournir de la nourriture en quantité suffisante et un hébergement adapté comportant un espace de vis spacieux, un endroit confortable où dormir et des jouets.

Bien entendu, afin de garantir le meilleur équilibre possible du chien, le maitre chien doit être proche de son compagnon. Il doit ainsi passer du temps avec lui, même en dehors de son temps de travail, en l’emmenant en promenade et en jouant avec lui.

Envers la société

Le maitre chien est responsable des agissements de son chien et doit ainsi le contrôler à tout moment pour éviter tout risque d’accident, surtout lorsqu’il est en public. Ainsi, il doit rester vigilant et travailler continuellement pour assurer le bon dressage de son chien.

Choisir son chien

Le chien avec lequel vous allez travailler est l’élément clé de votre métier de maitre chien. C’est pourquoi il est important de bien choisir votre futur co-équipier. En revanche, vous n’aurez pas toujours le choix de votre compagnon. Si vous travaillez dans la douane, le chien sera fourni par l’administration et ne sera pas le vôtre. En revanche, vous devrez vous en chargez même en dehors des heures de service.

Les races autorisées

En premier lieu, votre chien doit être « autorisé au mordant » par la Société Centrale Canine. Toutes les races de chien ne sont pas autorisées, seules les races suivantes inscrites au LOF le sont :

  • Le Berger Allemand,
  • Le Berger Blanc Suisse,
  • Le Berger de Beauce,
  • Le Berger de Brie,
  • Le Berger de Picardie,
  • Le Berger des Pyrénées,
  • Le Berger Hollandais,
  • Le Border Collie,
  • Les Chiens de Berger Belge (Groenendael, Laekenois, Malinois, Tervueren),
  • Le Colley,
  • Le Kelpie Australien,
  • Le Puli,
  • Le Bouvier des Ardennes,
  • Le Bouvier Australien,
  • Le Bouvier des Flandres,
  • Le Boxer,
  • Le Cane Corso,
  • Le Doberman,
  • Le Dogue des Canaries,
  • Le Dogue Majorquin,
  • Le Fila de San Miguel,
  • Le Hovawart,
  • Le Rottweiler,
  • Le Schnauzer Géant,
  • Le Terrier Noir Russe,
  • Le Airedale Terrier.

Les chiens interdits sont les chiens de 1ère catégorie, non inscrits au LOF comme le staffordshire terrier ou le tosa. Pour les chiens de 2ème catégorie, ils doivent passer un test d’aptitude et avoir tous leurs papiers en règle.

Quelle race choisir ?

Toutes ces races n’ayant pas les mêmes aptitudes ou facilités naturelles, il vous faudra vous renseigner sur les races qui vous intéressent, afin de choisir un chien en adéquation avec les missions que vous souhaiteriez réaliser.

Le chien le plus répandu chez les maitres chien, que ce soit dans le secteur privé ou dans l’armé ou la gendarmerie, est sans aucun doute le Berger Allemand. De taille moyenne, il est robuste et facile à prendre en main. Il peut être entrainé à tous types de missions sur tous types de terrains et a une présence très dissuasive pour des personnes malintentionnées.

Le Berger Malinois est également très prisé dans le domaine mais convient mieux à un maitre chien ayant déjà fait du dressage, de part son caractère un peu nerveux. Il est très réactif et attentif et fait un excellent gardien.

Le caractère du chien et le vôtre sont également des éléments très importants à prendre en compte. Vous devez adopter un chien qui vous correspond, avec lequel vous serez à l’aise durant vos années de missions. Curieux, vif ou calme, à vous de choisir quelle race fonctionne le mieux avec votre état d’esprit.

À quel âge prendre son chien ?

Il est conseillé d’adopter votre chien tant qu’il est encore chiot, afin de pouvoir faire son éducation de zéro. Votre lien sera d’autant plus profond et plus fort. Votre connaissance l’un de l’autre sera un véritable atout pour votre binôme. Sachez en revanche que votre chien ne peut exercer qu’à partir de 18 mois, âge auquel il est jugé apte. Ce qui vous laisse le temps de l’entrainer.

Un chien plus âgé sera quant à lui plus difficile à gérer et à entrainer. Il aura acquis certainement des habitudes qui ne seront pas compatibles avec votre métier et qui demanderont beaucoup plus de temps et de travail pour les changer.

Vous pouvez également vous tourner vers un chien adulte déjà entrainé, mais qui sera plus coûteux et qui ne sera pas habitué à vos méthodes.

Ajouter un commentaire