CONSEILS

Choisir un chiot – partie 3

2 chiots border collie

Avant de commencer la lecture de cet article, nous vous conseillons de commencer par les chapitres précédents :

Choisir un chiot – partie 1
Choisir un chiot – partie 2

La visite chez un éleveur

chiots malinois tètent leur mèreUn chiot de race doit toujours être acheté chez un bon éleveur. Par définition si celui-ci est vraiment réputé, vous devrez sûrement attendre quelques temps avant de pouvoir en obtenir un. Il vous faudra donc vous inscrire sur la liste d’attente et verser des arrhes. Nous vous conseillons de vous déplacer avec votre famille proche afin que tout le monde soit d’accord sur le choix du chiot. Cela permet par la même occasion de voir la future mère et peut-être l’étalon, de voir dans quelles conditions vivent les chiens chez cet éleveur (propreté des lieux, espace pour courir, jouer, et pour dormir, qualité d’alimentation). Et retenez qu’un bon éleveur sera fier que vous souhaitiez visiter les lieux.

Attendez-vous à ce que l’éleveur vous pose des questions qui concerneront vos conditions de vie. Est-ce que vous êtes souvent ou pas à la maison, voyagez-vous beaucoup, où avez-vous prévu que le chiot aura son coin attitré, etc ? Et bien sûr il vous demandera si vous avez déjà eu des chiens, et cette race en particulier qui vous intéresse, et pourquoi vous vous êtes orienté vers celle-ci. Car un éleveur digne de ce nom aime ses chiens, et a le désir qu’ils soient dans une bonne maison. Si cela peut paraître surprenant et donner envie de lui dire de s’occuper de ses affaires, c’est avec le recul une bonne démarche rassurante qui montre que l’éleveur ne s’implique pas uniquement dans l’élevage pour gagner sa vie, mais aussi par passion et amour des chiens.

Le choix du chiot chez un éleveur

chiot avec sa mèreLa première visite aura permis de savoir si définitivement vous choisissez cette race et cet éleveur. Il vous faudra venir une seconde fois pour récupérer le chiot qui aura au moins 8 semaines (c’est un minimum et 10-12 semaines est encore mieux car vous serez certain que son éducation par sa mère aura été entièrement faite).

Choisissez un chiot qui a l’air hardi et curieux, avec des yeux vifs et pétillants, un pelage luisant et une truffe humide propre. Il doit être “ferme”, c’est à dire ne pas avoir les côtes saillantes ou un trop gros ventre. Evitez les chiots qui semblent manquer d’énergie et préférez-leur un chiot extraverti. Il doit être à la fois charmeur, espiègle, curieux, sensible, joueur, et quand il dort, serein. L’éleveur vous montrera et vous fournira le jour J les certificats de vaccination et d’inscription au LOF.

L’achat du chiot chez un éleveur

éleveur caninIl est possible que vous choisissiez d’acheter votre chiot dans une animalerie. Si auparavant les lois étaient assez floues, elles sont très strictes aujourd’hui (depuis le 6 janvier 1999). La loi précise quels sont les documents que l’éleveur, le particulier ou l’animalerie doit remettre à l’acheteur. Vous devez repartir avec une attestation de vente, la carte de tatouage du chiot (ou de puce électronique), son carnet de vaccination, et un document décrivant sa race. Bien sûr l’attestation de vente doit contenir, outre tous les renseignements concernant les deux parties, le prix et les conditions de vente, la race du chiot, son numéro d’inscription à la SCC, et la tâche à laquelle il est destiné. Et s’il s’agit de l’achat d’un chiot de pure race, vous devez être en possession de don certificat de naissance.

L’adoption, y avez-vous pensé ?

SPAHormis les notions de coût, dans les chenils de la SPA, de nombreux chiens en manque d’affection vous attendent. Certes il est plus difficile de trouver un chiot, mais de nombreux autres chiens encore très jeunes y sont présents. Bien souvent il faudra s’armer de patience et faire preuve de psychologie, car dans ce genre d’endroit de nombreux chiens souffrent de problèmes comportementaux dus à une maltraitance, et ne serait-ce que l’abandon en soi est un traumatisme pour le chien.

Ajouter un commentaire