CONSEILS

Votre chien aboie énormément? Comment le calmer ?

chien qui aboie

Dans cet article (cliquez ici) nous donnons les raisons pour lesquelles le chien aboie, dans des conditions normales, et dans celui-ci, entre autres les races de chiens qui n’aboient quasiment jamais. Mais lorsqu’un chien aboie de manière insistante c’est plus qu’énervant, et nous allons voir quels sont les moyens à notre disposition pour calmer ses ardeurs sonores à vous donner la migraine.

Les cas d’aboiement insistant à faire cesser

  • parce qu’il a peur : un chien effrayé aboie énormément. Il dit tout simplement qu’il veut que la situation cesse et tente de se rassurer lui-même en faisant beaucoup de bruit avec sa gueule. Le chien a souvent peur des personnes déguisées par exemple. Même si c’est en père-noël ou en fée, donc des personnages censés inspirer la confiance, pour lui cela résonne différemment dans son cerveau. S’il a vraiment très peur, il est capable de mordre.
  • parce qu’il est chouchouté : le chien trop en confiance au sein de la famille à qui on est sans cesse en train de parler avec une voix mielleuse, avec des caresses et des sucreries, a une position de dominant et il se permet beaucoup de choses sans limites, notamment celle d’aboyer pour tout et n’importe quoi puisqu’il a compris qu’à chaque fois qu’il agit de la sorte, ses maîtres s’occupent de lui et qu’en plus on le félicitera presque de son attitude.
  • parce qu’il se sent abandonné : peu de chiens aiment la solitude, et jamais continue. Quand le chien est laissé toute la journée seul dans l’appartement parce que ses maîtres sont au travail et les enfants à l’école, il vit cette situation comme un abandon. Traumatisé, il aboie tout au long de la journée pour signifier qu’il est ici et qu’il veut la présence d’au moins un des membres de la famille. Tous ne le font pas fort heureusement pour le voisinage qui est présent ! En fait c’est généralement un problème lié à une adoption précoce du chien, car sa mère n’a pas eu le temps de lui apprendre à se détacher d’elle, et éventuellement de ses frères et soeurs. Le problème des aboiements intempestifs en raison de la solitude feront l’objet d’un article approprié car le problème est plus profond que dans les autres cas.

Comment limiter les aboiements de votre chien ?

Il existe différents moyens pour que votre chien cesse d’aboyer longtemps, sans pour autant l’empêcher d’aboyer de manière normale :

  • la technique des ordres de base : un chien a besoin de connaître sa place, et même sa position hiérarchique au sein de sa famille. Il a gardé dans ses gènes l’esprit « chien de meute », dans laquelle chacun a une place définie qu’il doit respecter. Cette meute c’est votre famille ! Pour qu’il comprenne sa position, un chien doit apprendre les ordres de base, et les appliquer avec tous les membres de la famille (aussi bien le père que le dernier enfant). Ces ordres simples tels que « assis », « couché », « non » (quand il fait quelque chose qui lui est interdit), « viens ici », etc, doivent être compris du chien.
  • la technique de l’ignorance : quand un chien aboie de manière insistante, c’est souvent pour réclamer de l’attention. Il faut justement dans ce cas ne pas s’occuper de lui au point de faire comme s’il n’existait pas. C’est difficile de ne pas céder c’est certain, mais c’est très efficace au bout d’un certain temps. Pour que le chien comprenne qu’il a plus intérêt à se calmer qu’à aboyer, il faut le récompenser par une croquette ou une friandise. Et cette attitude doit être adoptée en permanence, et par tous les membres de la famille.
  • la technique de la désensibilisation : Le chien aboie beaucoup lorsqu’il a peur, généralement des autres chiens. Pour cela, il faut la complicité du maître du chien qui effraie le votre, en le faisant s’approcher jusqu’à ce que celui-ci aboie, puis le faire reculer quand il n’aboie plus et le récompenser. Et faire ce travail d’éducation en réduisant au fur et à mesure la distance entre les chiens. Bonne technique, elle est un peu contraignante à mettre en place mais efficace dans le temps.
  • La technique du « aboie » et « sage » : C’est la technique utilisée pour tous les chiens policiers et militaires. Le chien joue son rôle d’avertisseur quand un événement qu’il estime être un potentiel danger s’approche. Il ne faut pas le blâmer pour cela il serait totalement déstabilisé. Par contre il faut lui faire comprendre que c’est très bien d’avoir fait cela mais que cela suffit, que vous avez entendu ses aboiements et que vous les avez compris. Pour cela, apprenez à votre chien en tête à tête, sans distractions autour, le mot « aboie ». A chaque fois qu’il aboie, vous lui donnez une petite récompense. Une fois que cet ordre est maîtrisé, apprenez-lui l’ordre « sage », c’est à dire que vous lui demandez d’abord « aboie » et pendant qu’il s’exprime vous lui dites « sage ». Quand il s’arrête d’aboyer vous le récompensez. Il faut que « sage » soit dit quand il aboie uniquement pour qu’il comprenne bien que c’est suite à ses aboiements que vous lui demandez cela.

Ces techniques sont simples à appliquer, même si un peu longues, mais donnent de très bons résultats en quelques temps seulement. Sinon il y a la solution de facilité, les colliers anti-aboiement, dont nous vous parlerons très bientôt (il s’agira d’un comparatif de plusieurs colliers). C’est la solution qu’il faut prendre en dernier recours uniquement, et jamais en permanence.

Ajouter un commentaire