SAVOIR

Mon chien n’aboie jamais, c’est grave docteur ?

le basenji est un chien qui aboie peu

Difficile d’imaginer un chien qui n’aboie jamais, ou presque… et pourtant, c’est le cas du vôtre. Depuis son arrivée chez vous, votre petit compagnon à quatre pattes a très peu fait entendre sa voix. Au début, vous vous en êtes réjoui : pas de risques d’ameuter les voisins ! Mais le temps s’est écoulé, toujours sans aboiements, au point que vous avez fini par vous inquiéter. Un chien qui n’aboie pas, c’est grave docteur ?

Des races plus silencieuses que d’autres

Peut-être, tout simplement, votre chien appartient-il à l’une de ces races, réputées pour être peu bruyantes :

  • chien carlinLes carlins : ce sont des chiens dotés d’excellentes facultés d’adaptation et surtout d’un caractère très paisible, qui les rend idéaux pour la vie en appartement. En effet, vos voisins auront peu de chances de se plaindre d’entendre les aboiements de votre chien à travers la cloison si vous avez un carlin. Il en est de même pour les bulldogs, des animaux réputés pour leur douceur et leur tranquillité.
  • chien basenjiLes basenjis : si vous avez adopté un basenji, vous vous êtes certainement informé au préalable sur les caractéristiques de ce chien et ne devriez donc pas vous inquiéter si vous ne l’entendez pas aboyer… En effet, l’aboiement du basenji est plutôt semblable à un murmure selon certains, et même à une chanson selon d’autres ! Dans tous les cas, vous n’avez donc nulle inquiétude à avoir si vous n’entendez pas votre chien aboyer.
  • chien bouvier des flandresLes gardiens : les chiens habituellement utilisés comme gardiens de troupeaux (bouviers des Flandres, saint-bernard…) sont également avares en aboiements. S’ils sont plus silencieux que d’autres, cependant, cela ne les empêche tout de même pas de laisser échapper quelques aboiements de temps en temps !
  • chien lévrierAutres races plus ou moins silencieuses : les lévriers, comme les barzoïs, ou encore les dogues allemands, sont des chiens discrets malgré leur grande taille, dont les aboiements sont plutôt rares, surtout dans un environnement familier.

D’éventuels problèmes d’audition

chien chihuahuaMais si votre chien, au contraire, appartient à une race plutôt bruyante (comme les chihuahuas et les rottweilers), vous allez devoir chercher ailleurs l’explication de son mutisme. Notamment, demandez au vétérinaire de contrôler le niveau d’audition de votre animal. De même que chez les humains, il n’est pas rare qu’un animal souffrant de surdité soit également muet. Commencez donc par tester les aptitudes auditives de votre compagnon à quatre pattes en vérifiant qu’il réagit bien au son de votre voix, aux différents bruits environnants…

chien rottweilerLa surdité, chez le chien, est un problème relativement fréquent, ayant généralement des causes héréditaires. Certaines races canines sont plus sujettes que d’autres aux problèmes d’audition, en particulier les bichons, les dalmatiens et les bulls-terriers. Si c’est le cas du vôtre, il n’est peut-être sourd que d’une oreille, ou ne souffre peut-être que de surdité partielle, ce qui pourrait expliquer que vous ne vous en soyez pas rendu compte tout de suite. Dans tous les cas, s’il s’avère que votre toutou est sourd, n’en faites pas un drame : en effet, votre petit compagnon dispose d’autres ressources pour se repérer, comme son odorat, qui sera encore plus développé que chez un chien jouissant de ses pleines facultés auditives.

Une absence de stimulants

Si vous avez éliminé toutes les causes précédemment énoncées, y compris l’existence d’une quelconque maladie ayant pu compromettre le fonctionnement des cordes vocales de votre chien, peut-être, tout simplement, que l’environnement dans lequel vous vivez offre peu de stimulants à votre toutou, et donc peu de raisons d’aboyer ! En effet, l’aboiement n’est pas le seul moyen dont dispose un chien pour communiquer avec vous. En cas de danger, par exemple, vous l’entendrez gronder, et verrez probablement ses poils se dresser sur son échine. S’il est content, il préférera peut-être japper et tenter de grimper sur vous ! Le langage canin est composé d’une gestuelle très complète, depuis les battements de la queue jusqu’à la façon qu’a un chien de se coucher, qui peut en dire long sur l’état d’esprit de l’animal. En somme, si le vôtre ne s’adonne jamais ou rarement à des éclats de voix, ne vous plaignez pas. C’est autant de gagné, pour vous, en tranquillité !

Par contre, s’il vous arrive de vous trouver face à face avec un chien inconnu qui, au lieu de se lancer dans un concert d’aboiements à votre approche, vous fixe en montrant les crocs, vous aurez de bonnes raisons de faire montre de prudence. En effet, l’aboiement d’un chien en présence d’inconnus est sa façon de vous dissuader de poser le pied sur son territoire. Un chien qui, au lieu de vous mettre en garde, reste muet mais ne vous quitte pas des yeux, risque de passer directement à l’étape supérieure, celle de vous agresser. Prudence, donc, devant les chiens des autres qui n’aboient pas !