RACES

Le Groenlandais

groenlandais

Appelé aussi chien du Groenland, le groenlandais est le plus pur représentant des chiens d’esquimaux. De ses ancêtres, des animaux à sang de loup, il a conservé un comportement et une morphologie qui ne sont pas sans rappeler cet animal légendaire. Son sens de la meute et de la hiérarchie, son goût pour la chasse, ses aptitudes naturelles au travail de traîne ne le destinent qu’à un public averti, car il est né pour vivre et travailler en milieu austère. C’est Paul-Emile Victor, le célèbre explorateur, qui fit découvrir ce chien à la France, en 1937, en ramenant d’une de ses expéditions polaires, quelques sujets. Mais, dès le début de ce siècle, les premiers groenlandais furent importés en Suisse pour travailler à la construction de la ligne de chemin de fer de la Jungfrau. Ils succédèrent alors à d’autres chiens nordiques, les samoyèdes, jugés pas assez durs à la tâche.

Morphologie

Le groenlandais est un chien dans la fourchette haute de la catégorie de taille moyenne puisqu’il doit mesurer au moins 60 cm au garrot pour le mâle et 55 cm pour la femelle, pour un poids oscillant entre 30 et 40 kg environ. Sa tête, aux oreilles petites et dressées, aux yeux légèrement placés en oblique, n’est pas sans rappeler celle du loup. Fort et musclé, il est taillé pour l’endurance. Sa queue de longueur moyenne est attachée haut et portée en panache, enroulée sur le dos. Son pelage se compose d’un sous-poil dense, recouvert d’un poil mi-long, serré et rude, destiné à le protéger du froid. Toutes les couleurs de robe, unies ou pluricolores, sont admises.

meute de groenlandais au repos

Activité

Le groenlendais conserve dans ses gènes des prédispositions pour vivre à l’extérieur, et en régions enneigées. Il est cependant possible de le faire vivre et de le rendre heureux dans un lieu moins rude sur le plan climatique, à condition de le faire travailler. Chien de traîneau par excellence, il serait malheureux sans pratiquer cette activité régulièrement.

Compétences

Le groenlandais est un chien de travail qui doit pratiquer l’attelage pour être heureux et équilibré. Il se positionne entre le malamute, extrêmement puissant dans la neige, mais assez lent, et le husky, beaucoup plus rapide mais moins endurant. Donc suffisamment rapide et résistant, il est idéal pour la traîne dans des conditions climatiques extrêmes.

groenlandais en position pour dormir

Caractère

Le groenlandais n’est pas le chien de n’importe quel maître. Chien de meute, il a besoin d’une autorité dominante affirmée. De caractère indépendant paradoxalement à son style de vie, il n’est pas le chien de compagnie que bon nombre de personnes aimeraient avoir. C’est un chien sportif, qui aime se surpasser dans l’effort au quotidien.

Soins

Le groenlandais a besoin d’une alimentation industrielle haut de gamme, à forte teneur énergétique, et plus encore lorsqu’il pratique un dur exercice. Un brossage deux fois par semaine s’impose. S’il travaille dans la neige, pensez à couper les poils entre ses coussinets pour éviter la formation de glaçons entre les doigts.

attelage de groenlandais

Santé

Le groenlandais est un chien solide et sain qui vit 12 ans sans problème particulier, hormis de l’arthrose à partir de 8 ou 9 ans, l’âge où il doit prendre sa retraite de travailleur acharné.

Ajouter un commentaire