SAVOIR

Le flair des chiens : comment ça marche ?

le flair du chien

Quelquefois, vous avez vraiment l’impression que ça tient du prodige. Comment votre chien fait-il pour flairer des odeurs qui vous semblent, à vous, imperceptibles… au point de retrouver la trace de personnes disparues ou d’objets enfouis ? Quelles sont ces senteurs mystérieuses, dont l’accès vous est refusé mais qui ne résistent pas au flair de votre compagnon à quatre pattes ? En d’autres termes… qu’a donc votre chien que vous n’avez pas ?

Une truffe dotée de super-pouvoirs ?

le flair du labradorEh bien, oui, en quelque sorte. De même qu’une voyante extra-lucide distingue des choses que le commun des mortels ne peut pas connaître, la truffe d’un chien a des super-pouvoirs par rapport au nez d’un être humain ! Tout d’abord, grâce à sa texture spongieuse interne, qui permet à l’animal de saisir plusieurs nuances d’une même odeur. Deuxièmement, grâce à la capacité du chien d’exploiter ses deux narines séparément, et donc d’identifier, dès la première aspiration de l’air, la provenance d’un parfum. Enfin, grâce aux fentes latérales de sa truffe, un chien ne se contente pas d’expirer l’air qu’il a emmagasiné, il en profite pour créer des tourbillons qui attirent de nouvelles molécules odorantes. Généralement, quelques mouvements respiratoires lui suffisent, donc, pour explorer de fond en comble ce qui n’est pour nous, au mieux, qu’une vague odeur, au pire, qui nous échappe totalement… d’autant plus, il faut tout de même l’avouer à notre décharge, que le cerveau canin accorde une bien plus grande place au traitement des odeurs que le cerveau humain ! Le contraire serait difficile, avec 35 fois plus de cellules olfactives chez le chien que chez l’homme…

Un odorat aux multiples facettes

le flair du chien de chasseMais ce n’est pas tout ! Non contents de bénéficier d’un odorat particulièrement aiguisé pour saisir les odeurs les plus subtiles, les chiens disposent carrément d’un atout supplémentaire qui leur permet de détecter des parfums bien spécifiques, dont nous, pauvres humains, n’avons même pas idée… c’est-à-dire les hormones ! Cet outil magique, c’est l’organe voméronasal, situé à proximité du palais chez la plupart des mammifères, l’homme compris. Sauf que, chez nous, plusieurs siècles de civilisation aidant, il s’agit d’un vestige totalement hors service – le bulbe correspondant étant généralement atrophié – alors qu’il est, chez le chien, au mieux de sa forme. Cet organe surdoué constitue le véritable plus de cet odorat canin aux multiples facettes, en permettant au chien de distinguer les mâles des femelles et de détecter les femmes enceintes, mais aussi de faire le tri entre ses amis et ses ennemis et d’appréhender différentes émotions chez l’homme, comme la colère, la tristesse, le plaisir… Vous l’aurez compris : ce qu’on appelle le flair, chez les chiens, correspond à une capacité sensorielle qui a plus d’une corde à son arc !

Comment éduquer le flair de votre chien ?

chien renifleur de cancerTous les chiens, quelle que soit leur race, possèdent donc, à la naissance, un odorat dont les potentialités sont multiples par rapport à celui d’un humain, et pour cause ! Cependant, une éducation sur mesure vous permettra de développer encore davantage cette faculté extraordinaire, le sens de l’odorat d’un chien ne demandant qu’à s’améliorer. Eh oui, on n’arrête pas le progrès avec nos amis les toutous ! Vous pouvez, par exemple, stimuler l’instinct de votre chien en lui apprenant à suivre une piste sur le sol. Pour cela, servez-vous d’un appât comme d’une boulette de viande, que vous émietterez sur la pelouse, tout en prenant soin d’en écraser les miettes sous vos semelles et de suivre un itinéraire en ligne droite, au bout duquel vous placerez une récompense (une autre boulette, une friandise…) Cet exercice permettra à votre chien d’apprendre à reconnaître trois odeurs à la fois : celle de la viande, de l’herbe imprégnée du parfum des boulettes, et enfin la vôtre. Au fil des parcours, corsez les difficultés en créant des trajets plus complexes et en utilisant des appâts moins évidents. Tout en s’amusant beaucoup, votre chien deviendra bientôt un parfait limier !

L’odorat est donc un organe très puissant que possède le chien. Il est même à l’étude pour dresser certains chiens à repérer une personne atteinte du cancer à l’odeur…!