CONSEILS

Choisir un chiot – partie 1

choisir un chiot

Vous avez pris la décision de prendre un chien, et vous le voulez encore bébé, tout juste sevré. Quelle qu’en soit la raison, c’est une décision qu’il ne faut pas prendre à la légère, et toute la famille doit être consultée. Elle doit également être le fruit d’une réflexion d’un certain temps, pour être certain d’avoir fait le bon choix.

Un choix unanime

chiotUn chiot deviendra chien, et il sera donc un membre de la famille pendant de nombreuses années. C’est pourquoi l’unanimité de cette décision d’adoption de chien est indispensable. Les contraintes d’en posséder un sont nombreuses. Il est impératif qu’il soit désiré par la famille au grand complet.

Choisir la bonne période

chiotCertaines périodes ne sont conseillées pour accueillir un chien. Par exemple Noël est à éviter car c’est un moment où les parents ne sont pas disponibles pour un nouvel arrivant. Et les enfants sont légèrement surexcités, ce qui pourrait mettre l’animal en situation de stress. Prendre un chien peu de temps avant les vacances pour s’apercevoir qu’il ne pourra pas venir avec vous est également impensable. S’il faut attendre votre retour et lui éviter une pension dans un chenil, faites-le, car ça serait trop déstabilisant pour ce nouvel arrivant. Vous n’avez qu’à réserver son adoption en payant des arrhes.

Adopter un chiot sevré

chiot8 semaines, c’est l’âge minimum requis, et tout bon éleveur refusera de le laisser partir avant cet âge. Vérifiez également qu’il est vermifugé. En général, lorsque vous décidez d’acheter un chien de race chez un éleveur, il y a les frères et sœurs qui sont encore là, avec lui. Choisissez celui qui a l’air le plus sociable, bien portant, avec les yeux vifs et un pelage brillant. Une fois à la maison avec votre nouveau compagnon, prévoyez du temps pour l’aider à s’adapter à cette nouvelle vie, car il s’agit encore d’un bébé qui, même sevré, a besoin qu’on s’occupe de lui un certain nombre de fois dans la journée. Il faudra bien sûr le nourrir, mais également jouer avec lui, et l’éduquer pour ses besoins, pour sa place où dormir, lui montrer les endroits qui lui sont interdits, etc.

Choisir une race adaptée à votre environnement

chiotCela paraît évident dit comme cela, mais il est fréquent de voir des chiens vivre dans des petits appartements, qui pourtant sont de grande taille, et très énergiques. Si par exemple vous vivez dans un 60 m2 à trois, auquel il faut ajouter l’espace du chien, il est inconcevable d’adopter un berger allemand ou un beauceron. Il faudra choisir un petit chien calme, sans pour autant forcément se rabattre sur le chihuahua. Un cavalier king charles, un cocker, ou encore un pékinois, parmi d’autres races, seront plus adaptés pour vivre dans votre environnement. A l’inverse, vous éviterez de choisir un pékinois si vous aimez régulièrement courir dans la forêt, ou faire de grandes balades.

Lisez Choisir un chiot – partie 2

Ajouter un commentaire